La Bourse de Paris limite les mouvements en l'absence de Wall Street (+0,18%)

le
0

La Bourse de Paris montait légèrement (+0,18%) jeudi à la mi-journée, les investisseurs limitant les mouvements en l'absence de Wall Street, leur boussole habituelle de l'après-midi, fermée pour un jour férié.

A 15H13 (14H13 GMT), l'indice CAC 40 prenait 8,1 points à 4.537,31 points, dans un volume d'échanges de 1 milliard d'euros. La veille, le marché parisien avait marqué le pas (-0,42%).

La cote parisienne a débuté près de l'équilibre et ne s'en est pas beaucoup éloignée depuis l'ouverture, réagissant peu aux indicateurs européens publiés dans la matinée.

Le moral des entrepreneurs allemands (Ifo) est resté inchangé en novembre à 110,4 points, l'économie semblant pour le moment peu affectée par l'élection surprise de Donald Trump aux États-Unis, selon l'institut de conjoncture.

Cet indicateur "apporte une nouvelle preuve que l'économie (allemande) se porte plutôt bien en ce 4e trimestre", ont souligné les analystes de Capital Economics.

La croissance du Produit intérieur brut (PIB) en Allemagne au troisième trimestre a par ailleurs été limitée à 0,2%, nourrie essentiellement par la consommation intérieure, selon l'Office fédéral des statistiques Destatis.

En Espagne, la croissance du PIB a atteint 0,7% au troisième trimestre.

Les investisseurs ont en outre analysé le compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed), selon lequel "la majorité des participants" au Comité monétaire (FOMC) estiment qu'un relèvement des taux devrait intervenir "relativement vite".

"Les +minutes+ (compte-rendu, ndlr) de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine confirment la volonté de l'institution de remonter les taux directeurs en décembre", ont constaté les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Du côté des valeurs, Vinci progressait de 1,23% à 60,04 euros. Le groupe a l'intention de déposer une plainte contre X après avoir été victime mardi d'un faux communiqué évoquant d'énormes erreurs comptables qui a fait chuter son titre en Bourse pendant quelques minutes.

Technip prenait 0,61% à 65,69 euros après avoir annoncé avec son homologue américain FMC technologies que leur projet de fusion "a reçu l'autorisation de la Commission européenne".

EDF perdait 0,29% à 10,15 euros. L'association de défense de l'environnement Greenpeace a déposé plainte auprès du parquet national financier contre le groupe énergétique ainsi que son PDG, Jean-Bernard Levy, pour "délits boursiers", leur reprochant "un bilan inexact" et la diffusion d'"informations trompeuses".

Remy Cointreau (+1,87% à 75,73 euros) profitait d'un résultat en hausse de 14,8% au premier semestre de son exercice 2016/17.

Figeac Aero (+2,63% à 21,05 euros) grimpait après la publication d'un chiffre d'affaires semestriel en progression de 23%, tiré par son activité aérostructure, et a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de son exercice 2016/2017, qui s'achèvera fin mars.

LDC (+2,85% à 94,60 euros) était bien orienté après un résultat net en hausse de 11% à 63,6 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2016/17.

abx/fka/az


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant