La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre lundi (mi-séance)

le
0
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, DANS LE ROUGE A LA MI-SÉANCE
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, DANS LE ROUGE A LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en forte baisse à la mi-journée, plombée comme les autres places européennes par l'intensification des tensions en Ukraine où les réservistes ont été mobilisés après un feu vert du parlement russe à l'envoi de forces armées en Ukraine.

A 12h42, l'indice CAC 40, dont toutes les valeurs sont en baisse, cède 2,55 à 4.295,82 points.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-6,65%) et RENAULT (-5,58%) accusent les plus fortes baisses du CAC 40, et Tarkett recule de 6,058%, en raison de leur exposition à la Russie, contre laquelle les investisseurs craignent d'éventuelles sanctions économiques.

* Les VALEURS FINANCIÈRES pâtissent d'un contexte d'aversion accrue au risque. BNP PARIBAS lâche 3,73%, AXA 2,93% et CRÉDIT AGRICOLE 2,47%. L'indice Stoxx des banques européennes se replie de 2,8%.

* Outre les effets de la crise entre Moscou et Kiev, les VALEURS CYCLIQUES sont également pénalisées par la publication d'indicateurs jugés mitigés en Chine, où le secteur des services a retrouvé de l'élan en février mais où l'activité s'est contractée dans l'industrie, selon deux enquêtes PMI.

SAINT-GOBAIN perd 4,8%, ARCELORMITTAL 4,36%, LAFARGE 3,43% ou encore ALSTOM 3,38%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen abandonne 2,98%, plus forte baisse sectorielle en Europe, et celui de la construction 2,73%.

* BIOMERIEUX gagne 0,64% à 77,49 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur poursuivant son avancée après des rebonds la semaine dernière sur ses moyennes mobiles à 50 jours (à 73,82 euros) et 200 à jours (à 74,03 euros).

* EUROFINS SCIENTIFIC, qui vise un chiffre d'affaires proche de 1,4 milliard d'euros et un Ebitda ajusté (à changes constants par rapport à 2013) d'environ 250 millions pour 2014, progresse de 0,1% après avoir fait état de résultats 2013 jugés solides et encourageants.

* SOITEC recule de 6,17% à 2,13 euros après avoir échoué à franchir une résistance technique à 2,3 euros vendredi malgré un bond de 35,93% suite à une note d'Exane BNP Paribas anticipant un retour au bénéfice dans deux ans pour le fabricant de matériaux semi-conducteurs.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant