La Bourse de Paris fait une pause

le
0
L. Grassin
L. Grassin
"Il y a beaucoup d'activité sur le calendrier européen aujourd'hui", mais "il n'y a pas de gros mouvements attendus liés à ces publications", a estimé Stan Shamu, un analyste de IG. "Car l'attention sera tournée vers l'autre côté de l'Atlantique avec l'emploi américain" en mai, considéré comme une jauge très importante pour l'économie aux États-Unis.

Les marchés européens devraient quand même "continuer à profiter de l'élan positif donné par la BCE", même si "les effets de la réunion n'ont pas été aussi euphoriques que certains l'espéraient", a-t-il ajouté.

La Banque centrale européenne n'a pas déçu les fortes attentes qui pesaient sur ses épaules jeudi en dégainant tout un arsenal entre une baisse de ses taux d'intérêt, un taux de dépôt en territoire négatif et une série d'incitations au crédit.

Après cette salve d'annonces, les records ont été au rendez-vous, sur plusieurs places, notamment à Paris, mais les marchés avaient déjà tellement anticipé de bonnes nouvelles monétaires que la marge qui restait pour monter s'est avérée finalement limitée.

"La BCE n'a pas déçu les marchés", soulignent les économistes d'Aurel BGC. "Mais le rapport sur l'emploi "apportera-t-il un soutien supplémentaire aux marchés?", se sont-ils interrogés. Et d'ajouter: "La réaction des marchés s'annonce complexe à court terme sur ces chiffres".

Après la forte performance du mois d'avril (+288.000 emplois), le consensus des analystes table sur un

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant