La Bourse de Paris en quête de tendance

le
1
L. Grassin
L. Grassin
Moins affecté que les marchés asiatiques par la baisse ces dernières séances, le marché parisien rebondit logiquement moins... Ce matin en effet, les indices asiatiques ont nettement regagné du terrain, après le vent de panique qui a soufflé hier. Notamment à Tokyo, où le Nikkei, sévèrement secoué mardi (-4,2%) a repris 1,2% en clôture ce matin. De façon générale, en Europe et à Paris, les investisseurs attendent d'en savoir plus sur les comptes annuels des entreprises qui leur donnera l'occasion de réaliser un tri parmi les valeurs... En attendant, la macroéconomie pourrait faire évoluer les marchés et en l'occurrence le rapport d'ADP, qui donne souvent une bonne indication sur la tendance de l'emploi mensuel aux Etats-Unis. Les chiffres officiels seront dévoilés vendredi. Les économistes ne se font cependant pas d'illusions et craignent de mauvais chiffres, à cause du froid qui a paralysé certaines régions du pays en janvier, et qui est à l'origine, du moins en partie du mauvais indicateur ISM manufacturier annoncé récemment.

WALL STREET

Wall Street a repris un peu de hauteur mardi, après la nouvelle purge brutale de la veille consécutive à un mauvais ISM manufacturier et des ventes en forte baisse des constructeurs automobiles Ford ou General Motors. Les principaux indices boursiers américains s'affichent donc légèrement positifs, sur quelques tentatives de rachats. Le DJIA remonte de 0,52% à 15.453 pts,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mercredi 5 fév 2014 à 15:59

    Ils sont passés où les acheteurs, vous savez les 98% de moutons de panurges qui criaient sur les toits qu'il fallait acheter la bourse car c'était la reprise; là ils sont calmés jusqu’à la prochaine tempête ; ils ont tout simplement oublié de dire qu'à défaut de reprise ils vont avoir la vraie déflation à la japonaise, ce que toutes nos élites politiques, économiques, médiatiques et économistes...françaises et européennes se sont employées à réfuter depuis des mois voire des années!