La Bourse de Paris en nette baisse

le
0
L. Grassin
L. Grassin

Une importante volée de chiffres concernant la France a été publiée autour de l'ouverture du marché, accentuant rapidement la baisse d'une place déjà très prudente, l'indice repassant même sous les 4.400 points.

L'indice "flash" mesurant l'activité du secteur privé en France a ainsi reculé en septembre, signalant pour le cinquième mois consécutif une récession, selon l'indice PMI publié par le cabinet. Parrallèlement, l'Insee a confirmé la panne de croissance du pays au printemps et annoncé un climat des affaires en septembre certes stabilisé dans l'industrie, mais dégradé dans tous les autres secteurs économiques.

"Les statistiques économiques nourrissent une incertitude croissante", elles "sont de plus en plus instables, y compris dans les économies les plus avancées", ont souligné les analystes d'Aurel BGC.

La Chine a également publié son indice PMI calculé par HSBC qui montre que la production manufacturière chinoise a repris un peu vigueur en septembre, ce qui offre un répit à la deuxième économie mondiale confrontée à d'autres signes d'essoufflement.

"L'orientation positive de l'indice PMI Manufacturier en Chine pour le mois de septembre constitue un soulagement après les chiffres mitigés du mois d'août, en particulier la forte décélération de la production industrielle", ont relevé pour leur part les analystes du Crédit Mutuel CIC.

Mais cette éclaircie en Asie n'a pas réussi à inverser la tendance sur la cote, d'autant que

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant