La Bourse de Paris en légère hausse

le
0
L. Grassin
L. Grassin

"Dans les prochains jours, nous suivrons avec attention les réunions des banques centrales ainsi que l'évolution de la situation géopolitique en Ukraine", souligne Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

Les attentes des marchés vont croissant à l'égard de la Banque centrale européenne (BCE) qui tient sa réunion mensuelle jeudi.

Depuis le dernier discours du président de la BCE Mario Draghi, à Jackson Hole aux États-Unis, les marchés anticipent un nouveau geste de l'établissement monétaire.

François Hollande et M. Draghi ont exprimé lundi leur convergence en faveur d'une relance de "la demande européenne" face aux risques de déflation, a-t-on indiqué dans l'entourage du président Français à l'issue d'un entretien à l'Élysée.

Les deux dirigeants ont partagé le même "souci concernant la croissance et l'évolution de l'inflation" en Europe, et ils ont convenu de la nécessité de "travailler ensemble sur la demande européenne", en faisant jouer à la fois les leviers budgétaires et monétaires.

Les attentes des marchés vis-à-vis de la BCE semblent "l'emporter sur toute préoccupation" concernant le conflit entre la Russie et l'Ukraine ce qui "limite la baisse pour le moment", souligne de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La Russie a prévenu mardi qu'elle réagirait à la "menace" que constitue le renforcement annoncé de la présence de l'Otan près de ses frontières, accusant les Occidentaux de jouer l'escalade dans la crise

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant