La Bourse de Paris en légère hausse

le
3
DR
DR

"L'Europe se focalise sur les chiffres d'inflation", a souligné Stan Shamu, un analyste de IG. Et ces statistiques "vont aider (les investisseurs) à façonner leurs anticipations avant la réunion de la Banque centrale européenne" jeudi, a-t-il complété.

Selon lui, les prix devraient enregistrer une croissance de 0,3% en septembre en zone euro. Pour le mois d'août, l'inflation avait initialement été estimée à 0,3% avant d'être légèrement revue à la hausse à 0,4%.

"La publication aujourd'hui du taux d'inflation en zone euro pour le mois de septembre devrait alimenter la pression sur la BCE, qui se réunit en conseil jeudi. Alors que le taux d'inflation s'affiche à +0,4% seulement en août, le risque d'entrée en déflation est toujours important", ont estimé les analystes du Crédit Mutuel CIC.

"Il y a toujours un manque de direction claire pour les actifs risqués", comme les actions, avant les "événements clés de la semaine" que sont la réunion de la BCE jeudi et les chiffres de l'emploi américain.

Ces deux facteurs "brident certains investisseurs pour le moment", ont souligné de leur côté les économistes de Crédit Agricole CIB.

Les statistiques d'inflation qui "seront au centre de l'attention aujourd'hui, devraient faire de nouveau prévaloir la prudence", ont-ils ajouté.

Selon eux, "l'incertitude politique à Hong Kong n'aide pas non plus" les marchés.

Le chef de l'exécutif hongkongais a exigé mardi la fin immédiate des manifestations mais les militants

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mardi 30 sept 2014 à 12:22

    Ce qu'il faut savoir, c'est que les spéculateurs manipulent les marchés à terme (CAC 40) les valeurs cash souffrent; il suffit de regarder le dernier parcours de Vinci, Lafarge, St Gobain Schneider... ils organisent les décalages de cours cash/terme avec les marchés dérivés et arbitrent au détriment de l'économie réelle et de la vie sociale; il n'y a plus d'investisseurs finaux et la spéculation continue; nos gouvernants et autorités inféodés contemplent le désastre jusqu'à la prochaine crise!

  • AND.KOTE le mardi 30 sept 2014 à 12:02

    Exact, de plus 0, 89% une legere hausse?

  • guerber3 le mardi 30 sept 2014 à 11:57

    La bourse de Paris, c'est une honte : un marché de faux monnayeurs pilotés par la maf.fia de la BCE...!