La Bourse de Paris en légère hausse

le
0
L. Grassin
L. Grassin
 Hier soir, Wall Street a modestement reculé. La séance du jour sera marquée par les annonces des banques centrales britannique et européenne sur les taux, à la mi-journée. Les économistes n'anticipent pas de changements majeurs, mais seront à l'écoute des commentaires du patron de la BCE, notamment concernant la faiblesse de l'inflation dans la zone euro.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, c'est la veillée d'armes avant la publication demain des données sur l'emploi de janvier. Après les mauvais indicateurs d'activité récents, les investisseurs ne se font pas trop d'illusions sur la publication, qui devrait elle aussi être assombrie par les conditions météorologiques extrêmes qui ont sévi dans certaines parties des Etats-Unis en début d'année.

En Europe, on surveillera les commandes d'usines allemandes de décembre (12h00 : consensus +0,3% m/m), l'annonce de la Banque d'Angleterre sur les taux (13h00 : consensus statu quo sur les taux et le programme de rachats) et donc l'annonce de la BCE sur les taux (13h45 : consensus statu quo).

Outre-Atlantique, place à l'étude de Challenger Gray & Christmas sur l'emploi de janvier (13h30), à la balance commerciale de décembre (14h30 : consensus -36 milliards de dollars), aux inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30 : consensus 335.000 créations et 2,99 millions de demandes nouvelles) et à la productivité non-agricole et aux coûts du 4ème trimestre (14h30 : consensus +2,8% & -0,7%).
La parité euro

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant