La Bourse de Paris débute bien la semaine (+0,56%), aidée par le dynamisme du pétrole

le
0

La Bourse de Paris a clôturé en hausse (+0,56%) lundi, aidée principalement par le dynamisme du pétrole, qui a compensé l'absence de statistiques macroéconomiques.

L'indice CAC 40 a pris 25,23 points à 4.529,58 points, dans un volume d'échanges faible de 2,7 milliards d'euros. Vendredi, le marché avait marqué le pas, reculant de 0,52%.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a pris 0,19% et celle de Londres a fini quasiment stable (+0,03%). Par ailleurs l'Eurostoxx a gagné 0,40%.

La cote parisienne a débuté en légère hausse et après quelques hésitations a clairement opté pour le vert sans changer d'avis ensuite.

"La reprise de l'indice parisien a été soutenue par la hausse du pétrole après plusieurs déclarations positives durant le week-end" de pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui doit se réunir la semaine prochaine, a expliqué Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Le fait que Angela Merkel ait concrétisé sa candidature" à un quatrième mandat de chancelière l'an prochain et que la Première ministre britannique, Theresa May, ait prononcé "un discours un peu moins dur" que les précédents devant le patronat ont "constitué également un facteur de soutien pour le CAC 40", a-t-il ajouté en évoquant aussi un "euro faible".

"Cette accumulation de choses positives" a donc permis à la cote parisienne de "débuter tranquillement et positivement la semaine", a-t-il noté.

Mais selon lui, "ce calme ne durera pas forcément. Car même si la semaine est tronquée aux Etats-Unis avec la fête de Thanksgiving, il y a plusieurs rendez-vous intéressants à l'horizon, comme le PIB britannique, le moral des entrepreneurs allemands ou les commandes de biens durables aux Etats-Unis qui pourraient faire sortir le marché de cette fausse torpeur".

En raison de cette fête traditionnelle, la Bourse de New York est fermée jeudi et la moitié de la journée vendredi.

Le principal rendez-vous du jour, à savoir un discours du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi devant le Parlement européen, devait débuter au moment de la clôture des marchés européens.

Du point de vue des valeurs, le secteur pétrolier a largement bénéficié de la bonne orientation des cours du pétrole. Vallourec a bondi de 8,28% à 4,95 euros, Total a gagné 2,04% à 44 euros et Technip 1,09% à 66,01 euros.

Elior Group a gagné 3,85% à 19,55 euros après l'annonce de son entrée sur le marché indien à travers deux acquisitions dans ce pays émergent, où il compte figurer dans le trio de tête du secteur.

Solvay (+1,41% à 101,20 euros) a profité d'un début de suivi à "acheter" par Goldman Sachs.

SFR Group a reculé de 0,74% à 22,78 euros. L'ex-patron emblématique de Canal+ Bertrand Méheut va rejoindre l'opérateur SFR (Altice) en tant que vice-président de son conseil d'administration.

Vivendi (-1,09% à 18,16 euros) n'a pas bénéficié du renoncement par le groupe italien Mediaset à sa demande de mise sous séquestre des 3,5% du capital du groupe de Vincent Bolloré.

Ubisoft a reculé de 0,33% à 32,89 euros. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis une amende totale de 1,5 million d'euros, contre sept personnes dont cinq salariés du groupe, pour manquement d'initié sur des titres de l'éditeur de jeux vidéos remontant à 2013.

Eutelsat a pris 0,61% à 16,38 euros. L'opérateur européen de satellites Eutelsat a démenti lundi à l'AFP toute volonté d'acquisition de son concurrent luxembourgeois SES, alors que les rumeurs d'un possible rachat ont fait réagir, durant le week-end, le gouvernement du Grand-Duché, actionnaire de SES.

abx/fpo/ide


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant