La Bourse de Paris dans le vert après Wall Street (+0,41%)

le
1

La Bourse de Paris gardait le cap jeudi à la mi-journée (+0,41%) dans le sillage d'un début en fanfare à Wall Street, les marchés ayant rapidement effacé la surprise suscitée par l'élection de Trump à la présidence américaine.

A 16H07 (15H07 GMT), l'indice CAC 40 prenait 18,82 points à 4.562,30 points, dans un volume d'échanges nourri de 4 milliards d'euros. La veille, le marché parisien avait nettement progressé de 1,49%.

L'indice parisien a ouvert dans le vert, allant jusqu'à flirter avec ses plus hauts de l'année, les incertitudes liées à l'accession de Donald Trump à la Maison Blanche étant mises entre parenthèses. Le Dow Jones évoluait même à des niveaux sans précédent jeudi à l'ouverture de Wall Street.

"Les investisseurs ont imaginé dans l'urgence quelles seraient les mesures les plus probables susceptibles d'être retenues par Trump", constatent les stratégistes du courtier Aurel BGC.

"Mais pour que la hausse se poursuive sur les marchés à court terme, il faut maintenant du concret. Les investisseurs devraient décortiquer les propos de Trump et des membres qui sont favoris pour figurer dans son administration", ajoutent-ils.

Les investisseurs avaient par ailleurs quelques indicateurs à se mettre sous la dent dans une séance qui était également animée par plusieurs publications d'entreprises.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont reculé plus fortement que prévu pour retrouver leur niveau d'il y a six semaines. En France, la production industrielle s'est affichée en repli de 1,1% en septembre.

Sur le plan des valeurs, Legrand gagnait 4,58% à 53,93 euros après avoir relevé ses objectifs d'activité et de marge pour 2016, après des résultats supérieurs aux attentes sur les neuf premiers mois de l'année.

Vivendi bondissait (+8,13% à 19,55 euros) après être repassé dans le vert au troisième trimestre avec un bénéfice net de 264 millions d'euros.

Carrefour cédait 3,75% à 22,69 euros alors que le ministère de l'Economie a annoncé avoir assigné le distributeur devant le tribunal de commerce de Paris "pour des pratiques commerciales abusives" dans le cadre des négociations annuelles avec ses fournisseurs.

Engie chutait (-7,33% à 11,82 euros) après avoir enregistré des résultats globalement en baisse sur les neuf premiers mois de l'année.

Renault baissait (-1,75% à 74,08 euros) alors que la répression des fraudes a décidé de transmettre à la justice les conclusions de son enquête sur les émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur.

Arkema montait (+1,99% à 87,85 euros) grâce à un bénéfice net en hausse de 57,4% au troisième trimestre.

Europcar grimpait (+1,62% à 8,30 euros) grâce à un chiffre d'affaires en hausse de 2,1% pour le troisième trimestre, à 707 millions d'euros, et la confirmation de l'ensemble de ses objectifs financiers pour l'année en cours.

Rubis était à l'inverse mal orienté (-7,40% à 74,98 euros), affaibli par un chiffre d'affaires en baisse de 9% au troisième trimestre.

cc/fpo/az


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cesarski il y a 4 semaines

    trouillomètre a zéro comme d'habitude que des suiveurs pas d initiative!