La Bourse de Paris dans le rouge

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© L. Grassin)

(lerevenu.com) - La Grèce reste évidemment le sujet principal mais la partie de poker pourrait durer quelques jours encore. Les marchés seront ballotés au gré des rumeurs" et "des déclarations des responsables européens, ont estimé les analystes de Aurel BGC.

Les portes ont claqué à Bruxelles. Les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont proposé à la Grèce qu'elle demande une prolongation technique du programme d'aide actuel, mais Athènes a refusé. La réunion, prévue pour durer une bonne partie de la nuit, n'aura duré que 4 heures, ont-ils relevé.

La zone euro a lancé lundi soir un ultimatum à la Grèce pour accepter d'ici vendredi l'extension de son programme de redressement, le ministre grec se disant lui malgré tout confiant sur la possibilité de trouver un accord sous 48 heures. Le prochain rendez-vous est fixé à mardi matin, avec une réunion des ministres des Finances de l'ensemble de l'Union européenne, prévue de longue date mais où la Grèce risque une nouvelle fois d'être au centre des discussions.

Du côté des indicateurs, l'Allemagne publiera son baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers. En janvier, il avait progressé plus qu'attendu à 48,4 points, soutenu par l'euro faible et la chute des prix du pétrole mais également par l'espoir de rachats d'actifs massifs par la BCE, selon les économistes.

Aux États-Unis,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant