La Bourse de Paris clôture en baisse, le Cac perd 0,24%

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse sur fond d'incertitudes sur la croissance et le calendrier d'une éventuelle demande d'aide de l'Espagne.

L'indice CAC 40 a fini en repli de 0,24% à 3.406,02 points dans des volumes représentant moins de 2,2 milliards d'euros, soit 76% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, incluant un mois d'août déserté par les investisseurs.

* GECINA (-4,62% à 76,98 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après que deux sociétés espagnoles d'investissement détenant une participation combinée de 31% dans la foncière française ont confirmé leur dépôt de bilan avec un passif de 1,6 milliard d'euros.

* ESSILOR (-1,51% à 72,42 euros) est venu se reposer autour des 72 euros après avoir testé vendredi dernier, sans parvenir à la franchir, une résistance technique située entre 74,5 et 75 euros. Depuis les 74,75 euros atteints vendredi en séance, le titre affiche depuis une baisse de plus de 3%.

* CARREFOUR a abandonné 1,42% à 16,36 euros, plusieurs nouvelles pesant sur le titre, souligne un vendeur actions. selon les conclusions rendues par un des membres du Conseil de la concurrence, les principaux distributeurs de Belgique se sont entendus sur la fixation du prix de produits d'hygiène, comme le savon et le papier toilette.

Le concurrent britannique Tesco (-2,6%) a par ailleurs enregistré une baisse de ses bénéfices semestriels pour la première fois depuis près de 20 ans, sous l'effet d'un plan d'investissement d'un milliard de livres visant à endiguer le déclin continu de ses parts de marché.

* LES VALEURS CYCLIQUES OU FORTEMENT EXPOSÉES À LA CROISSANCE ASIATIQUE ont souffert de plusieurs mauvaises nouvelles économiques: aggravation de la contraction de l'activité des services en zone euro et révision à la baisse des prévisions de croissance de la Banque asiatique de développement pour la plupart des économies de la région en 2012 et 2013.

LVMH a lâché 1,57% à 118,85 euros, plus forte baisse du CAC 40, SOLVAY 0,86% à 89,52 euros et L'OREAL 0,84% à 96,99 euros.

Le secteur PÉTROLIER a également souffert de la baisse des cours du pétrole, le baril de brut léger américain reculant de 3,06% à 89,08 dollars vers 18h10. VALLOUREC (-1,45% à 33,33 euros), TOTAL (-0,83% à 38,735 euros) et TECHNIP (-0,3% à 88,38 euros) ont ainsi été délaissés, à l'instar de l'ensemble du secteur pétrolier en Europe (-0,43%).

* SAFRAN a pris 2,1% à 28,64 euros, plus forte hausse du CAC 40, la valeur ayant franchi sa moyenne mobile à 28,0399 euros ainsi qu'une résistance autour de 28,4 euros, représentant le haut d'une figure graphique appelée "fanion".

GOL Airlines va par ailleurs équiper 60 Boeing 737 MAX de moteurs CFM LEAP-1B développés par CFM, une coentreprise entre General Electric et Snecma, filiale de Safran.

* Certaines valeurs ont profité de rachats à bon compte, comme ALCATEL-LUCENT qui a rebondi de 0,97% à 0,83 euro après avoir retouché la veille son plus bas historique en clôture (0,8220 euro). ARCELORMITTAL, qui s'était replié de 2,22% mardi, a repris 0,76% à 11,32 euros.

* EIFFAGE (+2,38% à 26,62 euros), qui a perdu 11% la semaine dernière, a clôturé en tête des hausses du SBF 120 et au-dessus d'une résistance technique située à près de 26,5575 euros après avoir été testé sa moyenne mobile à 20 jours (à 26,6743 euros).

* SODEXO a pris 2,34% à 60,83 euros. Credit Suisse a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "surperformance".

* SEB a abandonné 3,44% à 52,24 euros, les investisseurs redoutant une fin d'année plus difficile que prévu pour le groupe de petit électroménager qui pourrait remettre en cause les objectifs annuels.

* CARMAT (+10,15% à 117,64 euros) espère pouvoir procéder d'ici début 2013 à une première implantation de son coeur artificiel sur l'homme, à condition d'avoir obtenu d'ici la fin de cette année les autorisations réglementaires nécessaires.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant