La Bourse de Paris cherche son souffle

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - L'indice parisien avait pourtant bien débuté la séance, profitant des résultats trimestriels d'Alcoa outre-Atlantique et des dernières déclarations du Président de la Réserve Fédérale Ben Bernanke. Wall Street s'affiche également autour de l'équilibre actuellement, en attendant la publication des "Minutes" de la Fed demain soir et les résultats JP Morgan et Wells Fargo en fin de semaine.

ECO/DEVISES

Les craintes d'inflation étaient-elles surestimées ces derniers mois en Chine ? Après avoir grimpé à 3,2% en février à la faveur du Nouvel An lunaire, les prix à la consommation se sont nettement calmés en mars, progressant de 2,1% sur un an. Les investisseurs s'attendaient en moyenne à une progression de 2,4% et ont été soulagés par ce chiffre, qui pourrait porter les autorités monétaires à se montrer moins restrictives dans le contrôle du crédit... D'autant que la baisse des prix à la production s'est amplifiée (-1,9% après -1,6% en février et -1,8% attendu), donnant plus de marge de manoeuvre à la banque centrale pour maintenir une politique monétaire accommodante, ce qui favoriserait une accélération de la croissance chinoise.

Ben Bernanke, le président de la Fed, s'est exprimé hier en Georgie, à Stone Mountain, à propos de la situation des banques. Le leader de la Fed a assuré que cette dernière entendait inciter encore les banques et les compagnies financières à mieux gérer leur risque de liquidité. Ainsi, selon lui, les régulateurs continueront à faire pression sur les grands établissements financiers, afin de renforcer leur capacité à identifier, quantifier et gérer ces risques. Bernanke assure que les tests de résistance des banques ont renforcé le système et contribué à la croissance économique. Bernanke a jugé que les résultats des plus récents tests bancaires et des évaluations de capital continuaient à refléter une amélioration de la condition des banques. La mesure de capital Tier 1 common equity a plus que doublé en comparaison de la fin de l'année 2008. "Un capital plus élevé place ces firmes dans une bien meilleure position pour absorber les pertes futures, tout en continuant à remplir leur rôle vital"...

Le patron de la Banque centrale américaine a également estimé que l'économie était désormais "significativement plus forte" qu'il y a quatre ans, même si les conditions sont loin d'être celles que tout le monde espèrerait. Pour Bernanke, les actions monétaires des économies avancées ont fourni un soutien supplémentaire à d'autres pays, par un renforcement des marchés financiers et des exports. Les politiques monétaires expansionnistes seraient ainsi "mutuellement constructives", selon la formule de Bernanke.

L'agence de notation Fitch a dégradé ce mardi sa notation en devise locale de la Chine de "AA-" à "A+", évoquant notamment les faiblesses structurelles sous-jacentes du pays, ainsi que le bas niveau des revenus et la gouvernance locale. La note de la dette long terme en devise locale a donc été abaissée, alors que l'agence s'inquiète de la croissance rapide du crédit, qui poserait des risques pour les banques et des institutions non bancaires.

La perspective de la notation est stable. Néanmoins, la prolifération d'autres formes de crédit, en dehors du crédit bancaire, est une source croissante de risque pour la stabilité financière, l'agence estimant que les formes de "shadow banking" pourraient avoir atteint 198% du PIB... Le niveau total de dette gouvernementale sur PIB, quant à lui, est de 49,2%. La notation en devises étrangères de la Chine est conservée à "A+", soutenue par les réserves de changes massives du pays, d'une valeur de 3.387 Mds$ fin 2012.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,3093$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 93,3$ et le Brent s'affiche à 104,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* ArcelorMittal grimpe encore de 3,2% après avoir déjà gagné 0,5% hier.

* TF1 gagne 2,5%, profitant du relèvement de la recommandation de HSBC de "sous-pondérer" à "neutre".

* Natixis gagne 2%. La banque espère boucler l'épisode "GAPC" d'ici la mi-2014, selon les déclarations de son directeur général, Laurent Mignon, au quotidien 'Les Echos'. Cette structure, baptisée "bad bank" par les anglo-saxons, est une entité de "défaisance", c'est-à-dire ayant permis de mettre en quarantaine des actifs de mauvaise qualité pour les solder au fur et à mesure. Elle avait été montée durant la crise pour permettre aux activités saines de la filiale de BPCE de continuer à fonctionner normalement, sans une épée de Damoclès suspendue au-dessus de leur tête. Une équipe dédiée de 160 personnes, majoritairement installée aux Etats-Unis, travaille à réduire la taille de GAPC, passée de 35 à 14 milliards d'euros entre 2009 et la fin 2012. Leur tâche est facilitée dernièrement par le retour de la liquidité sur les marchés américains, précise le journal financier. Le coût de l'opération pour Natixis depuis le début des opérations a représenté quelque 8 milliards d'euros.

* Veolia remonte de 2% après avoir enregistré deux séances consécutives de progression.

* Alstom (+2%) va assurer la maintenance des turbines à gaz de la centrale South Humber Bank de Centrica, située dans le nord du Royaume-Uni. Le contrat, d'une durée de 7 ans, porte sur les cinq turbines à gaz GT13E2, et représente au total 120 millions d'euros. Outre la livraison des pièces et des équipements destinés aux travaux d'inspection planifiée sur les cinq turbines à gaz, Alstom mettra également à disposition l'ensemble des équipes et des conseillers techniques nécessaires. Le contrat prévoit également la mise à niveau de deux turbines suite à la première mise à niveau déjà déployée sur une turbine de la centrale électrique, en février 2012. South Humber Bank est une centrale de 1.260MW.

* France Télécom reprend 1,7%. L'Etat, la Région Ile-de-France, France Télécom-Orange et SFR ont signé lundi une déclaration commune aux deux opérateurs portant sur leur déploiement sur fonds propres de la fibre optique. La complémentarité des investissements privés et publics doit permettre le déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile (FttH) sur l'intégralité de la région, atteignant ainsi l'ambition de faire bénéficier de services très haut débit par fibre optique à 100% des foyers et des entreprises à l'horizon 2020.

* Air France KLM gagne 1,1%. Le transporteur a vu son activité passagers du mois de mars 2013 enregistrer une hausse du trafic de 2,2% pour des capacités quasi stables (+0,2%). Le coefficient d'occupation s'est élevé à 84,2% (+1,7 point). Le groupe a transporté 6,45 millions de passagers, 1,3% de plus qu'en mars 2012. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en légère hausse par rapport à mars 2012. L'activité cargo a enregistré une baisse du trafic de 12,1% pour des capacités en baisse de 6,6%. Le coefficient de remplissage recule ainsi de 4,1 points, à 65,1%. En plus du manque de dynamisme du commerce international, cette activité a été affectée par l'épisode neigeux de mars et par un conflit social à Paris. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en baisse par rapport à mars 2012.

* BNP Paribas gagne 0,5%, avec Société Générale (+0,6%) et Crédit Agricole (+1,6%).

VALEURS EN BAISSE

* EADS est sous pression et recule de 2,9%, proche du prix de placement des actions détenues par Lagardère.

* Lagardère (-2,5%) n'est plus actionnaire d'EADS. Le groupe a cédé ce matin ses 61,1 millions d'actions via un placement privé, pour un produit brut de quelque 2,238 milliards d'euros. Sur ce total, 500 millions d'euros proviennent du groupe d'aéronautique, qui les a prélevés sur son programme de rachat d'actions récemment annoncé. Cela représente 1,61% de son capital, sur les 7,35% mis en vente par son ancien actionnaire. Les titres ont été placés en base de fourchette prévue pour l'opération, soit proche de 37,35 euros. Cela s'explique essentiellement par l'important afflux de papier qu'ils représentaient.

* L'Oréal cède 1,9% après ses récents sommets historiques, le titre restant soutenu par de réguliers rachats d'actions depuis le mois de février.

* Technip reperd 1,8% après avoir affiché un rebond de 2,7% hier.

* LVMH recule de 1,5% et repasse sous les 130 euros.

* Danone perd aussi 1,3%, sous les 54 euros.

* Vivendi cède 0,5%. Universal Music a convaincu Roc Nation, la société de Shawn "Jay Z" Carter, de rejoindre les labels indépendants d'UMG dans le cadre d'un contrat pluriannuel et mondial, dont le montant a été tenu secret. Le contrat stipule également que les prochains albums de Jay Z ou de Rihanna, notamment, seront distribués par UMG. Depuis 2009, Roc Nation faisait partie du catalogue Epic de Sony Music.

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant