La Bourse de Paris attendue en recul après l'accord de l'Opep

le
0

La Bourse de Paris devrait ouvrir en léger recul jeudi, l'impact de l'accord de l'Opep peinant à dépasser le secteur de l'énergie en raison des craintes politiques persistantes avant le référendum italien dimanche.

Le contrat à terme sur le CAC 40 perdait 0,23% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en hausse de 0,59% à 4.578,34 points.

Wall Street a fini sans direction, seul le secteur de l'énergie profitant de l'accord conclu à Vienne entre les États membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Ces derniers se sont entendus en effet pour réduire leur production, scellant après des mois de dissensions un accord indispensable pour faire remonter les prix.

C'est la première fois depuis 2008 que les 14 pays du cartel s'engagent à limiter leur production, coupant court au pessimisme de nombreux observateurs.

"L'accord de l'Opep dynamise le secteur de l'énergie" et alimente les anticipations d'une remontée de l'inflation avec pour effet de "pousser les taux d'emprunts (souverains) à la hausse" alors que "la réponse des marchés actions est plus modeste", a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"Aujourd'hui les marchés actions, qui débute le dernier mois d'une année turbulente vont retourner à leurs préoccupations macroéconomiques" en surveillant les indicateurs du jour, a-t-il anticipé.

En entrant dans le mois de décembre, "les investisseurs vont maintenant se concentrer sur les chiffres de l'emploi américain de demain, le référendum italien et l'élection présidentielle en Autriche de dimanche", ont noté pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

Du côté des indicateurs, l'agenda est essentiellement américain avec les ventes de voitures en novembre, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, les dépenses de construction en octobre ou l'indice ISM d'activité dans l'industrie en novembre.

En Chine, l'activité manufacturière a continué d'accélérer en novembre, se maintenant à son rythme de progression le plus rapide depuis plus de deux ans, une stabilisation cependant extrêmement fragile.

VALEURS A SUIVRE

Rémy Cointreau: le groupe de spiritueux a annoncé le rachat de la distillerie américaine de whiskey single malt Westland Distillery pour un montant non divulgué.

Wendel : le groupe entend investir de 3 à 4 milliards d'euros dans le cadre de sa feuille de route 2017/2020, dont 500 millions à 1 milliard d'euros venant de partenaires, a annoncé la société d'investissement à l'ouverture de sa journée investisseurs.

Carmat: le cinquième patient greffé cet été d'un coeur artificiel Carmat est mort à son tour, mais la prothèse n'est pas impliquée dans son décès, a assuré la société française, qui a lancé fin août la deuxième phase de l'étude clinique devant lui permettre une éventuelle mise sur le marché.

M6: le groupe de télévision a annoncé avoir acquis une participation majoritaire dans le site de "cash back" (remboursement d'argent) Igraal, pour élargir ses offres auprès des consommateurs et des e-commerçants.

TF1: le groupe de télévision prend la majorité de MinuteBuzz, site de contenus pour millennials.

Seb: le groupe a finalisé le rachat de l'allemand WMF, pour près de 1,8 milliard d'euros, qui va lui permettre de devenir numéro un des articles culinaires en Allemagne et régner sur le marché professionnel mondial des machines à café automatiques.

Valeo: l'équipementier automobile a annoncé qu'il allait revoir les termes de son acquisition de l'entreprise allemande FTE en raison de "doutes" en matière de concurrence émis par la Commission européenne.

Dassault Aviation: le PDG Eric Trappier, envisage de transférer à Bordeaux "plusieurs centaines de salariés", a-t-il affirmé dans un entretien au quotidien régional Sud Ouest.

abx/ef/mml


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant