La Bourse de Paris attendue à l'équilibre sur fond de réforme fiscale américaine

le
0

La Bourse de Paris devrait ouvrir stable mercredi matin après l'adoption quasiment actée de la réforme fiscale aux Etats-Unis, qui devrait permettre aux investisseurs de savourer sereinement les fêtes de fin d'année.

Le contrat à terme sur le CAC 40 prenait 0,01% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en recul de 0,69% à 5.382,91 points.

Wall Street a de son côté également fini dans le rouge mardi.

"La réforme de la fiscalité américaine (a) franchi cette nuit l'étape décisive du Sénat (...) bien qu'un ultime vote technique soit encore nécessaire dans l'autre chambre du Congrès", ont résumé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Les marchés européens ont connu hier un petit mouvement de prises de bénéfices avant Noël après avoir enregistré deux jours successifs de gains solides alors que les investisseurs attendaient le résultat des deux votes sur la réforme fiscale qui ont eu lieu à Washington dans la soirée", a résumé pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La grande réforme de la fiscalité promise par le président américain Donald Trump était quasiment adoptée ce mercredi matin par le Congrès, où un ultime vote de nature technique et sans suspense devait avoir lieu dans la journée.

Dans ces conditions, "il semble de plus en plus probable que le projet de loi sera promulgué par le président américain dans les prochains jours (...) et que tout juste un an après son élection, Donald Trump va sans doute avoir quelque chose à montrer pour sa première année" à la tête des Etats-Unis, a complété M. Hewson.

Selon lui toutefois, la grande question est maintenant de savoir, étant donné que les marchés actions ont déjà beaucoup progressé cette année en anticipation de l'adoption de cette loi, si une telle dynamique haussière va se poursuivre ou si nous allons voir les investisseurs "vendre la nouvelle" après avoir "acheté la rumeur".

Du côté des indicateurs, peu de données devraient tenir en haleine les investisseurs, à l'exception des reventes de logements en novembre aux Etats-Unis.

En France, l'Insee a de nouveau relevé mardi sa prévision de croissance pour 2017 qu'il porte de 1,8% à 1,9%, l'économie gardant le rythme amorcé depuis fin 2016, soutenue par l'optimisme des chefs d'entreprises.

VALEURS A SUIVRE

Figeac Aero: le sous-traitant aéronautique a confirmé mercredi ses objectifs après un bond de plus de 20% de son bénéfice net au premier semestre de son exercice décalé, à 15,7 millions d'euros.

TechnipFMC: le groupe d'ingénierie pétrolière a annoncé mardi avoir remporté un contrat auprès de la société d'exploration et de production VNG Norge AS, lié à son projet Fenja en mer de Norvège.

Albioma: le producteur d'électricité français a annoncé mardi l'acquisition au groupe sucrier Jalles Marchado de 60% du capital d'une centrale de cogénération dans l'Etat de Goias (centre du Brésil).

Natixis: la filiale cotée du groupe bancaire mutualiste BPCE a annoncé mardi mettre fin à ses activités de financement et d'investissement dans l'industrie du tabac, quelques semaines après une annonce semblable de BNP Paribas.

jra/tq/ggy


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant