La Bourse de Londres appelle les investisseurs à signer l'Appel de Paris

le
0

Lors de la cérémonie d'ouverture du marché, la Bourse de Londres a placé l'année 2016 sous le signe de la finance verte. Son directeur général, Nikhil Rathi, a ainsi appelé les investisseurs à soutenir l'Accord de Paris sur le changement climatique.  

A ce jour, l'Appel de Paris rassemble 1 200 organisations : plus de 600 entreprises, 180 investisseurs représentant plus de 13 milliards d’euros d'actifs, 110 villes et régions représentant environ 750 millions de personnes. Et les chiffres ne cessent d'augmenter.  

Le Royaume-Uni est un centre financier majeur, mais il est aussi une plaque tournante mondiale dans le domaine de la finance verte, estime un nouveau rapport publié aujourd'hui par le Programme pour l'Environnement des Nations Unies (PNUE). Le pays a ainsi été le premier pays à exiger des fonds de pension qu’ils indiquent s’ils prennent en compte les questions sociales et environnementales. Et l'année dernière, l'Autorité de Contrôle Prudentiel, au sein de la Banque d'Angleterre, a entrepris une étude sur les implications du changement climatique pour le secteur de l'assurance au Royaume-Uni.  

"2016 sera l’année de la finance vert", estime Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE. "Partout dans le monde, des pays alignent leurs systèmes financiers sur l'impératif de durabilité."

Retrouvez cet article sur Novethic.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant