La Bourse d'Athènes plombée par le gel des privatisations

le
0

(Actualisé avec cours de Bourse, déclarations du PM) LONDRES, 28 janvier (Reuters) - La Bourse d'Athènes reculait de quelque 5% mercredi en fin de matinée, tombant à un nouveau creux historique, sous le coup d'une nouvelle chute des principales valeurs bancaires de la cote mais aussi de l'annonce par le nouveau gouvernement grec du gel de plusieurs projets de privatisation. Vers 10h00 GMT, l'indice composite de la Bourse d'Athènes .ATG plongeait de 5% tandis que le rendement des obligations souveraines à cinq ans GR5YT=TWEB atteignait un niveau record de 13,12%. Le titre PPC DEHr.AT reculait de 13,73% après que le ministre de l'Energie a annoncé l'arrêt immédiat de la privatisation de PCC. ID:nL6N0V70XQ L'action du Port du Pirée OLPr.AT perdait 8,7% au lendemain d'une annonce similaire faite par le nouveau ministre adjoint chargé du Transport maritime. ID:nL6N0V64OZ Les titres Eurobank EURBr.AT , Alpha Bank ACBr.AT , National Bank NBGr.AT et Banque du Pirée BOPr.AT perdaient entre 12% et 14%, les quatre valeurs bancaires grecques accusant les plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600 .STOXX . La Bourse d'Athènes accuse un recul de 10,5% depuis la victoire de Syriza, le parti anti-austérité, aux élections législatives de dimanche. Le recul est de près de 9% depuis le début de l'année après -29% en 2014. Le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré mercredi que les électeurs lui avaient confié un mandat pour mener des changements radicaux et rétablir la souveraineté et la dignité de la Grèce mais a promis de négocier un allègement de la dette sans "affrontement destructeur" avec les créanciers d'Athènes. ID:nL6N0V71HP (Lionel Laurent, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant