La Bosnie sort sans les honneurs

le
0
La Bosnie sort sans les honneurs
La Bosnie sort sans les honneurs

Pour la première participation de son histoire à une Coupe du Monde, la Bosnie-Herzégovine n'a pas fait long feu. Deux petits matchs et puis s'en va pour ce petits pays de près de quatre millions d'habitants. Battus dimanche par le Nigéria (1-0) après avoir chuté d'entrée contre l'Argentine (2-1), Safet Susic et ses hommes sont éliminés. Ils affronteront donc l'Iran pour l'honneur. Mais avec l'objectif de ne pas terminer à la dernière place du groupe F. Il faudra également digérer la déception d'un but refusé à tort à Edin Dzeko?

Susic critique l'arbitrage

Une erreur qui ne surprend pas un Safet Susic dans le ton de cette Coupe du Monde ternie par de nombreuses fautes d'arbitrage. « On m'a dit qu'il n'y avait pas hors jeu mais ce n'est ni la première ni la dernière fois qu'il y a une erreur d'arbitrage pendant cette Coupe du monde. Nous avons perdu face à une bonne équipe. Le Nigeria a mieux joué que contre l'Iran. » Beau-joueur, le sélectionneur bosnien préfère s'attarder sur les raisons qui ont amené son équipe à perdre deux fois en deux matchs. Avec une forte pensée pour le manque d'efficacité de ses joueurs. A l'issue d'une campagne éliminatoire riche en buts et axée essentiellement sur du jeu vers l'avant, la Bosnie avait pourtant terminé troisième meilleure attaque des qualifications.

« Le match s'est déroulé exactement comme je l'avais imaginé... »

Mais à l'image de cette deuxième sortie face aux Nigérians, elle n'a jamais su retrouver son rendement des derniers mois. « Le match s'est déroulé exactement comme je l'avais imaginé, regrette Susic avec beaucoup de lucidité. Nous avons assisté à une rencontre ouverte entre deux équipes qui voulaient la victoire et qui se sont procuré beaucoup d'occasions. Nous avons eu des occasions mais nous n'avons pas concrétisé. Ils s'en sont créé une et c'est allé au fond. Je ne peux que les féliciter. Nous savions qu'ils allaient être costauds mais ils nous ont surpris par leur vitesse et leur mobilité. Ils ont pratiqué un jeu offensif, ils voulaient vraiment la victoire. Ils se retrouvent désormais à la deuxième place, avec de bonnes chances de passer. » Pour la Bosnie, c'est en revanche terminé. Et cela n'aura pas duré longtemps.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant