La bombe iranienne, un "mythe" américain, dit Khamenei

le
0

(Actualisé avec nouvelles citations, Gardiens de la révolution, contexte) DUBAI, 19 avril (Reuters) - Le Guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé dimanche les Etats-Unis d'avoir forgé de toutes pièces le "mythe" selon lequel l'Iran cherche à se doter de la bombe atomique, durcissant le ton avant la reprise des négociations sur le nucléaire la semaine prochaine. La plus haute autorité religieuse et politique de la République islamique a soutenu ces pourparlers mais continue d'exprimer une vive défiance à l'endroit des Etats-Unis. "Ils ont créé le mythe des armes nucléaires pour pouvoir décrire la République islamique comme une menace. Non, la source de la menace est l'Amérique elle-même, avec ses interventions sans limites et déstabilisantes", a déclaré Ali Khamenei dans un discours prononcé devant plusieurs centaines d'officiers de l'armée et diffusé à la télévision. "L'autre camp brandit de manière systématique et éhontée la menace militaire (...) Même s'ils ne proféraient pas ces menaces ouvertes, nous devrions nous tenir prêts", a-t-il ajouté. Ces propos ne signifient pas qu'Ali Khamenei a retiré son soutien au processus diplomatique en cours de négociation sur le programme nucléaire de Téhéran. L'Iran et le groupe "P5+1", qui inclut les Etats-Unis, ont conclu au début du mois un accord cadre sur le sujet et les pourparlers doivent reprendre dans quelques jours à Vienne dans le but de parvenir à un compromis définitif avant la fin juin. Ali Khamenei a estimé il y a quelques jours que toutes les sanctions prises contre l'Iran devraient être immédiatement levées en cas d'accord, une condition que le département d'Etat américain a rejetée. Le Guide suprême a également mis en garde contre les intentions "maléfiques" des Etats-Unis, tout en réaffirmant son soutien aux négociateurs iraniens. De son côté, le numéro deux des Gardiens de la révolution a rejeté par avance dimanche l'idée d'inspections de sites militaires, parlant d'"humiliation nationale". "Cette question relève de la trahison et revient à vendre notre pays, et si quelqu'un l'évoque, nous riposterons avec du plomb", a dit Hossein Salamé, dont les propos ont été rapportés par l'agence officielle Irna. La semaine dernière, le secrétaire à la Défense américain, Ash Carter, a déclaré qu'un accord définitif sur le nucléaire iranien devrait prévoir l'inspection de sites militaires en Iran. Ali Khamenei avait auparavant déclaré que ces sites ne pourraient pas être inspectés. Le Guide suprême a également critiqué le soutien américain à l'intervention militaire saoudienne au Yémen, où une coalition de pays arabes emmenée par Ryad tente d'affaiblir les milices houthies, qui tiennent la capitale, Sanaa, et une bonne partie du pays. "Aujourd'hui, des événements tragiques ont lieu au Yémen et les Américains soutiennent l'oppresseur", a dit Ali Khamenei. (Sam Wilkin; Tangi Salaün et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant