La Bolivie continue de nationaliser sa filière minière

le
0

(Commodesk) Après Glencore, c'est au tour de la minière canadienne South American Silver (SAS) de se faire exproprier de Bolivie. Le président Evo Morales a annoncé, le 8 juillet la nationalisation du gisement d'argent et d'indium de Malku Khota, au sud-ouest de la Bolivie. Le projet minier sera géré par la Corporation minière de Bolivie (Comibol).  

SAS en était à la phase de prospection, pour une exploitation prévue d'ici deux ans, lorsque le conflit a éclaté entre les groupes indigènes en faveur de la présence de la compagnie et ceux qui exploitent déjà le gisement de manière indépendante. Sept employés de SAS furent séquestrés puis libérés, entre le 6 et le 8 juillet, suite à l'intervention des institutions gouvernementales. Certains médias locaux font état de deux morts, un policier et un opposant au projet. Pour mettre un terme à ces tensions, le gouvernement a décidé de nationaliser Malku Khota.

Les premières explorations font état de réserves indiquées de 230,3 millions onces d'argent et 1.481 tonnes d'indium, ce qui en fait l'un des dépôts d'indium le plus important au monde.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant