La BoJ veut stimuler l'investissement et les salaires

le
0
    par Leika Kihara 
    TOKYO, 18 décembre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) n'a 
pas modifié son objectif de croissance de la masse monétaire 
mais a décidé vendredi d'élargir la gamme des actifs qu'elle 
rachète dans le cadre de son programme d'assouplissement 
monétaire, espérant inciter les entreprises à augmenter les 
investissements et les salaires. 
    La BoJ continuera d'accroître la masse monétaire, définie 
ici au sens de la monnaie en circulation, au rythme annuel de 
80.000 milliards de yens (604 milliards d'euros) en rachetant 
des emprunts d'Etat, des fonds indiciels (ETF) et des titres de 
fonds investissant dans l'immobilier. 
    Elle y ajoutera 300 milliards de yens dédiés à l'achat d'ETF 
ciblés sur les actions de sociétés développant une politique 
d'investissement active, en particulier les ETF qui suivent 
l'évolution de l'indice JPX-Nikkei 400, lequel regroupe des 
sociétés promouvant la transparence et la bonne gouvernance. 
    Enfin, à partir de l'an prochain, elle portera de 10 ans à 
12 ans la maturité maximale des emprunts d'Etat (JGB) qu'elle 
rachète, ses achats massifs commençant à altérer la liquidité de 
ce segment du marché obligataire. La banque centrale a en effet 
déjà absorbé 30% du marché secondaire des JGB. 
    "Les entreprises et les ménages romptent avec leur 
comportement déflationniste sous l'impulsion de notre programme 
d'assouplissement quantitatif et qualitatif (QQE)", explique la 
BoJ dans un communiqué.  
    "Beaucoup d'entreprises investissent activement en 
équipements et en ressources humaines; nous espérons que le 
mouvement prendra de l'ampleur. De ce fait, les nouvelles 
mesures visent à compléter le QQE". 
    S'exprimant lors d'une conférence de presse, le gouverneur 
Haruhiko Kuroda a dit que le programme QQE serait poursuivi 
aussi longtemps que nécessaire. 
    Il a souligné que ces mesures ne revenaient pas à un 
assouplissement monétaire accru et a ajouté que la banque 
centrale restait résolue à faire remonter l'inflation vers 
l'objectif de 2%.  
    De plus, a-t-il poursuivi, l'élargissement de la maturité 
des JGB rachetés par la BoJ permettra une baisse généralisée des 
taux de rendement. 
    La Bourse de Tokyo a dans un premier temps bondi à l'annonce 
de ces mesures mais elle a rapidement réduit ses gains puis est 
tombée en territoire négatif, le marché considérant que ces 
nouvelles dispositions sont un retour à la politique des petits 
pas que Kuroda avait dit avoir abandonnée lorsqu'il a lancé le 
programme QQE en 2013.    
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant