La BoJ n'abaissera ses prévisions d'inflation qu'à la marge-sources

le
0
    par Leika Kihara 
    TOKYO, 22 juillet (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) 
n'abaissera qu'à la marge ses prévisions d'inflation et 
manifestera une nouvelle fois sa confiance sur la situation de 
l'économie nipponne lors de sa réunion de politique monétaire la 
semaine prochaine, ce qui pourrait lui permettre de justifier 
qu'aucune mesure de stimulation supplémentaire n'est nécessaire, 
ont dit des sources au fait du dossier.  
    La baisse des prix à l'importation liée à la vigueur du yen 
et la faiblesse de la consommation pèseront certes sur les 
perspectives d'inflation mais ces risques seront compensés par 
les effets du plan de relance sur lequel planche le gouvernement 
et le report à l'année prochaine d'une nouvelle hausse de la 
TVA, ont expliqué les sources.  
    Le Premier ministre, Shinzo Abe, a dit que son gouvernement 
annoncerait un important plan de relance d'ici la fin du mois.  
    "Le soutien apporté par une politique budgétaire 
expansionniste laisse penser que la révision en baisse de la 
prévision d'inflation de la BoJ ne sera pas très importante", a 
dit l'une des sources.  
    "L'impact positif le plus fort (du plan de soutien 
gouvernemental) interviendra en 2017", a dit une autre source 
qui a aussi requis l'anonymat.  
    Les prévisions de la BoJ tablent actuellement sur une hausse 
des prix à la consommation hors éléments volatils de 1,7% sur le 
prochain exercice fiscal, qui débutera en avril 2017, contre un 
consensus des économistes à seulement 0,8%.  
    La BoJ pourrait abaisser cette prévision à 1,5% à l'occasion 
de la révision trimestrielle de ses projections, qui aura lieu 
lors de la réunion du comité de politique monétaire le 29 
juillet, ont dit les sources.  
    La banque centrale devrait laisser quasi-inchangée sa 
prévision de la hausse des prix de détail à 1,9% pour l'exercice 
fiscal 2018, ce qui conforterait son scénario d'un retour 
progressif de l'inflation vers son objectif de 2%.  
    Il n'est toutefois pas certain que la BoJ pourra éviter de 
reporter une nouvelle fois l'horizon d'atteinte de cet objectif 
actuellement fixé "autour de l'exercice fiscal 2017", ont dit 
les sources.  
    Les intervenants de marché anticipent pour l'instant une 
forte révision en baisse des prévisions d'inflation, un report 
de l'horizon d'atteinte de l'objectif de 2% ainsi que de 
nouvelles mesures d'assouplissement destinées à montrer que la 
BoJ est déterminée à relancer la hausse des prix.  
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux