La BoJ mise en défaut par Tokyo sur l'inflation

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte) 
    TOKYO, 13 juillet (Reuters) - Le gouvernement japonais a 
révisé en baisse mercredi ses prévisions pour la croissance et 
les prix de détail, un coup dur pour la Banque du Japon (BoJ) 
qui espère atteindre son objectif d'une inflation de 2% par le 
biais d'achats massifs de dette publique. 
    Tokyo anticipe une hausse des prix de détail de 0,4% sur 
l'exercice budgétaire en cours, clos le 31 mars 2017, alors 
qu'il projetait une inflation de 1,2% en janvier. 
    Pour l'exercice budgétaire suivant, le gouvernement projette 
une inflation de 1,4%, alors que la BoJ comptait atteindre son 
objectif durant cet exercice qui sera clos le 31 mars 2018. 
    Croissance économique en deçà des attentes, chute des cours 
pétroliers et hausse du yen, qui pèse sur l'inflation importée, 
expliquent ce réajustement des prévisions. 
    Le gouvernement japonais projette enfin une croissance de 
0,9% durant l'exercice budgétaire en cours, alors qu'il était à 
1,7% en janvier. 
    Il est probable que les nouvelles projections 
gouvernementales alimenteront les conjectures sur une propre 
révision à la baisse des prévisions de la banque centrale à 
l'occasion de sa réunion des 28 et 29 juillet et sur un nouveau 
coup de pouce monétaire de sa part pour convaincre les 
entreprises et les ménages que le pays ne connaîtra pas une 
nouvelle déflation. 
    Le gouvernement donne habituellement ses prévisions 
économiques en janvier, qui servent de base au montage du budget 
de l'Etat, et les révise aux alentours du milieu de l'année. 
    La BoJ anticipe pour l'instant une inflation hors produits 
alimentaires frais de 0,5% sur l'exercice 2016-2017 et de 1,7% 
sur 2017-2018.   
     
 
 (Stanley White et Minami Funakoshi, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant