La BoJ maintient sa politique et ajuste sa prévision de PIB

le
0
LA BANQUE DU JAPON GARDE SA POLITIQUE MONÉTAIRE ULTRA-ACCOMMODANTE
LA BANQUE DU JAPON GARDE SA POLITIQUE MONÉTAIRE ULTRA-ACCOMMODANTE

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon a maintenu mardi sa politique monétaire ultra-accommodante et légèrement réduit sa prévision de croissance pour l'exercice en cours afin de refléter le ralentissement des exportations et le tassement de la consommation des ménages après la hausse de la TVA en avril.

Comme attendu, la banque centrale a voté à l'unanimité le maintien de sa politique instaurée en avril 2013 et qui se traduit par des rachats d'actifs de 60.000 à 70.000 milliards de yens par an (434-506 milliards d'euros), ce soutien à l'activité ayant pour objectif de revenir à un taux d'inflation de 2% l'an prochain pour en finir avec des années de déflation.

Dans son communiqué, la BoJ dit s'attendre à ce que l'impact de la hausse de la TVA s'atténue progressivement et elle réaffirme son analyse d'une reprise modérée de l'économie.

Elle a ajusté sa prévision de croissance pour l'exercice clos en mars 2015 à 1,0%, au lieu des 1,1% qu'elle anticipait il y a trois mois, mais sa nouvelle projection est supérieure aux 0,9% qu'attendaient en moyenne les économistes interrogés par Reuters.

Elle a en revanche réitéré ses prévisions de croissance pour les deux exercices suivants et confirmé également ses projections pour l'évolution des prix, avec un taux d'inflation qui devrait atteindre 1,9% en 2015/2016 puis 2,1% en 2016/2017.

La banque centrale continue de parler d'"augmentation modérée" des investissements des entreprises, d'amélioration de leurs bénéfices et de fermeté de la consommation des ménages, montrant ainsi qu'elle prévoit un rebond de la croissance après la contraction du produit intérieur brut (PIB) prévue au deuxième trimestre en conséquence du relèvement de la TVA.

Le taux d'inflation (hors éléments volatils) était de 1,4% en mai sur un an, en faisant abstraction de la hausse de la TVA, mais bon nombre d'analystes s'attendent à ce qu'il ralentisse dans les prochains mois.

La BoJ publie ses projections à long terme tous les six mois, en avril et en octobre, et les réexamine en janvier et en juillet.

(Leika Kihara, Stanley White, Tetsushi Kajimoto et Kaori Kaneko, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant