La BoJ franchit le pas des achats de dette à taux négatif

le
0

KANAZAWA, Japon, 10 septembre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a officialisé le passage en territoire négatif d'un taux à court terme même si sa politique monétaire ultra-accommodante avait déjà dans le passé conduit les taux de marché à très court terme en dessous de zéro. La BoJ a acheté mardi des titres à trois mois au-dessous de leur valeur faciale, ont dit des traders, acceptant par conséquent de rémunérer ses contreparties pour leur prêter des fonds. Cette première pour la banque centrale illustre sa détermination à abreuver le marché de liquidités afin d'atteindre son objectif d'un taux d'inflation d'au moins 2% l'an à terme et de sortir l'économie nippone de l'ornière de la stagflation dans laquelle elle est encalminée depuis près de deux décennies. Elle n'est pas sans faire écho à l'initiative de la Banque centrale européenne (BCE) qui, en poussant un peu plus encore son taux de dépôt en territoire négatif la semaine dernière, exerce une pression sur les taux de marché à court terme, dont le taux au jour le jour passé en dessous de zéro pour la première fois la semaine dernière. ID:nL5N0QZ2NP Les représentants de la BoJ ont refusé de confirmer des achats à taux négatifs, intervenus dans le cadre d'une opération portant sur 500 milliards de yen (3,7 milliards d'euros de bons du Trésor), arguant qu'ils ne sont pas autorisés à divulguer les termes de transactions spécifiques. Mais, la BoJ n'a visiblement pas de problème avec l'idée de franchir ce pas. "Fondamentalement, je ne vois aucun problème" à acheter à des taux négatifs, a déclaré Kikuo Iwata, l'un des deux sous-gouverneurs de la BoJ. "Je ne pense pas que cela entraînera de quelconques perturbations dans les opérations de marché de la BoJ." L'abondance de liquidités liée à la politique monétaire très accommodante de la BoJ se traduit par des taux de marché à court terme très proches de zéro, voire par l'affichage de taux négatifs par certaines banques dans les opérations interbancaires. La BoJ n'avait toutefois pas réalisé elle-même d'opérations à des taux négatifs et maintenant que les banques savent qu'elle y est prête, il est probable qu'elle devra continuer à le faire, ont estimé des intervenants de marché. La BoJ qui a un objectif d'achats de différentes catégories de titres dans la cadre de sa politique d'assouplissement quantitatif a fait en sorte de le tenir quel qu'en soit le prix. "La BoJ doit acheter les bons aux prix de marché", a dit Tadashi Matsukawa, responsable des investissements en produits de taux de PineBridge Investments. "Et s'ils se traitent avec des rendements négatifs, la BoJ n'a pas d'autres choix que de les acheter avec des rendements négatifs." Ce passage en territoire négatif des rendements sur les bons du Trésor japonais à trois mois peut aussi s'expliquer par un effet saisonnier. "Les banques japonaises veulent détenir plus de bons du Trésor qui sont des actifs sûrs dans la perspective de la clôture de leurs comptes annuels en septembre", relève Izuru Kato, économiste au Totan Research Institute. "Après la clôture des comptes, les rendements des bons pourraient repasser au-dessus de zéro. La détention de bons du Trésor à intérêt précompté par la BoJ ne cesse d'augmenter ... aussi les rendements vont-ils rester sous pression", prévient-il toutefois. (Leika Kihara, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant