La boîte noire, le serpent de mer de l'automobile

le
0
L'idée d'officialiser un système d'enregistrement des données dans les véhicules est évoquée depuis une dizaine d'années, sans suite. Les équipementiers automobiles n'y croient plus. » Vers une boîte noire dans les voitures françaises

Rien de neuf à l'horizon. Voilà comment les équipementiers automobiles accueillent l'idée émise ce vendredi par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, d'équiper les voitures de boîtes noires pour responsabiliser les conducteurs et apporter des éléments d'analyse en cas d'accident. «C'est un véritable serpent de mer. Cela fait une dizaine d'année qu'on en parle, sans suite», déplore Gilles Baranger, chargé de la réglementation et des équipements automobiles chez Continental.

Ces boîtes noires, baptisées EDR (Event Data Recorder), ont longtemps été l'une des spécialités de VDO Automotive, équipementier racheté par Continental à Siemens en 2007. Installées en option sur les châssis des véhicules, elles enregistrent les ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant