La boîte aux lettres du Père Noël est déjà bien remplie

le
0
Les enfants ont jusqu'au 22 décembre pour adresser leur courrier. Quatre jours après le lancement de l'opération par La Poste, plus de 130.000 lettres ont été réceptionnées.

A vos stylos ! A un mois des fêtes de fin d'année, le coup d'envoi de l'opération «Courrier du Père Noël» a été donné mardi dernier. En 2010, près de 1,5 million de courriers ont été adressés au Père Noël, dont 160.000 e-mails. Et l'édition 2011 démarre fort. En seulement quatre jours, la boîte aux lettres du fameux homme en rouge a déjà réceptionné 133.350 courriers et 41.717 e-mails. En coulisse, La Poste mobilise une soixantaine de personnes pour animer ce secrétariat très particulier. Certains de ces secrétaires sont des volontaires affectés à la tâche en interne, d'autres ont été recrutés pour l'occasion. «Il n'y a pas de compétence particulière pour être un bon secrétaire du Père Noël», explique-t-on à La Poste. Point besoin d'être poète pour répondre au courrier des enfants, une carte type leur est envoyée. «Il suffit juste d'aimer se prêter au jeu et la plupart des personnes que nous recrutons pour l'occasion sont des habitués qui reviennent chaque année.»

Si la résidence du Père Noël se trouve quelque part au Pôle Nord, en Sibérie ou en Laponie, son courrier ne va pas si loin. Il est en fait réceptionné par le centre de tri de Libourne, en Gironde. Une destination certes moins exotique, mais dont le statut légal lui permet d'abriter le secrétariat du Père Noël. «Ce centre de tri est le seul en France à avoir l'autorisation d'ouvrir le courrier, pour retrouver par exemple la trace d'un expéditeur lorsqu'une lettre ne peut pas être livrée à un destinataire», explique La Poste. Depuis 1962, date à laquelle le ministre des Postes de l'époque, Jacques Marette, a créé ce service, le centre de Libourne répond aux enfants qui écrivent du monde entier.

Bénéfice «en termes d'image»

«Des programmes similaires existent dans d'autres pays comme au Canada ou en Finlande, mais l'opération française est installée depuis plus longtemps et connue à l'international», se réjouit La Poste, qui met un point d'honneur à répondre à chaque lettre. A condition de bien respecter le mode d'emploi. «Il suffit de prendre un joli papier à lettre, d'y inscrire ses souhaits, ou de faire un beau dessin et de glisser le tout dans une enveloppe au nom du Père Noël, en prenant bien soin de ne pas oublier de joindre son nom et ses coordonnées complètes !» Que les enfants se rassurent, les lettres ou colis non ou mal timbrés ne seront pas jetés aux oubliettes. La Poste rappelle toutefois que «le but de l'opération est aussi d'apprendre les règles de la correspondance à la jeune génération née avec Internet, des règles qui incluent l'affranchissement».

Le timbre est d'autant plus précieux pour La Poste que l'opération ne lui «rapporte pas d'argent». «La mobilisation du personnel, la production des cartes de réponse et leur affranchissement, tout cela a un coût», souligne-t-on au sein du groupe postal, qui reconnaît toutefois perpétuer la tradition en partie pour le bénéfice qu'il en tire «en termes d'image». La Poste prépare par ailleurs activement l'édition 2012, qui marquera les 50 ans du programme. Le groupe a lancé un appel au grand public afin de recueillir «les plus belles lettres au Père Noël», qui seront compilées dans un ouvrage dont la publication est prévue pour le «dernier trimestre de 2012». Ce recueil de correspondance racontera également l'histoire du Père Noël et de son secrétariat, dont la première plume ne fut autre que la psychanalyste et pédiatre Françoise Dolto.

La collecte des Pères Noël verts va démarrer

La grande campagne des Pères Noël verts du Secours Populaire sera officiellement lancée le lundi 5 décembre. Son but : «agir contre l'exclusion, la pauvreté et la précarité en permettant aux enfants, aux familles, aux jeunes, aux personnes âgées, ainsi qu'aux personnes isolées, de fêter dignement les fêtes de fin d'année.» Pour mener à bien cette mission, les bénévoles de l'association rivalisent d'initiatives tout au long du décompte de Noël. Parades, marchés et arbres de Noël, sorties, fêtes, concerts, courses, collectes... le Secours Populaire a réussi à mobiliser de nombreux partenaires pour cette édition 2011, dont Carrefour, PepsiCo France, la Fédération française de basket ball (FFBB) ou la Fondation Areva. «Chaque année, ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliers d'euros qui sont collectés», souligne l'association. En 2010, les Pères Noël verts ont distribué plus de 500.000 jouets neufs aux enfants de familles en difficulté le soir de Noël. Les diverses actions solidaires ont concerné 153.478 enfants, 133.263 familles et 18.281 personnes âgées, ajoute le Secours Populaire.

LIRE AUSSI :

» Les Français prévoient de dépenser plus pour Noël

» Les jouets traditionnels auront la cote à Noël

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant