La BoE va espacer ses réunions et publier ses minutes plus vite

le
0

par William Schomberg et Andy Bruce LONDRES, 11 décembre (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé jeudi qu'elle souhaitait réduire de 12 à huit par an le nombre de ses réunions de politique monétaire et que, à partir d'août 2015, elle publierait les "minutes" de ses débats immédiatement après ses décisions. Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a apporté son soutien à cette réforme, la plus importante pour le cadre de décision de la BoE depuis que cette dernière est devenue indépendante en 1998. "En supprimant le filtre actuel à l'information (...) au profit d'une annonce unique de politique monétaire, nous pensons que ces dispositions renforceront l'efficacité de notre communication en matière de politique monétaire, ce qui rendra nos signaux politiques aussi clairs que possible", a déclaré le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney. En l'état actuel, la BoE publie avec un délai de près de deux semaines les minutes, c'est-à-dire le compte-rendu, de ses discussions au sein de son comité de politique monétaire, ainsi que la répartition des votes de ses neuf membres. La BoE a aussi annoncé jeudi que, à compter de sa réunion de mars 2015, elle publierait avec un délai de huit ans la retranscription de ses débats internes en matière de politique monétaire. Autre changement, la durée de ces réunions passera de deux à trois jours et les débats de la première journée ne figureront pas dans les retranscriptions. Des parlementaires britanniques ont critiqué en mars la pratique de la BoE consistant à ne rendre publiques que des minutes très peu détaillées de ses réunions importantes, alors que la Réserve fédérale américaine publie par exemple des retranscriptions complètes de ses débats avec un délai de cinq ans. Membre de la BoE, Paul Fisher avait alors déclaré qu'une telle mesure pourrait nuire à la franchise des débats. La réduction du nombre annuel de réunions de politique monétaire nécessite l'accord du parlement. George Osborne a déclaré qu'il tenterait de faire adopter cette réforme par les députés après le renouvellement de la Chambre des communes lors des élections prévues en mai. Avec ce changement, chaque réunion pourra déboucher sur une décision en matière de taux, a souligné Mark Carney, alors que la BoE a pris l'habitude de faire coïncider toute modification de taux avec ses révisions trimestrielles de prévisions économiques. La Banque centrale européenne (BCE) a aussi décidé de réduire de 12 à huit par an le nombre de ses réunions de politique monétaire. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant