La BoE redoute la poursuite de la hausse de la livre

le
0
LA BANQUE D'ANGLETERRE CRAINT QUE LA LIVRE SE RENFORCE ENCORE DAVANTAGE
LA BANQUE D'ANGLETERRE CRAINT QUE LA LIVRE SE RENFORCE ENCORE DAVANTAGE

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) estime qu'il y a un risque de voir la livre sterling se renforcer encore davantage face à d'autres devises, évolution susceptible de prolonger le temps qu'il faudra pour atteindre l'objectif d'une inflation de 2%, lit-on dans le compte-rendu de la dernière réunion de la BoE.

D'après les "minutes" de la réunion du comité de politique monétaire des 4 et 5 mars, les neuf membres de ce comité ont été d'avis que les perspectives à court terme d'une très faible hausse des prix à la consommation justifiaient le maintien du taux d'intérêt à son plus bas historique de 0,5%.

De manière générale, les banquiers centraux ont estimé que pas grand chose n'avait changé en termes de perspectives économiques depuis la publication des nouvelles prévisions de la BoE en février.

L'institut d'émission avait alors dit prévoir une inflation à 2% dans deux ans, tout en ajoutant se tenir prête à baisser son taux si l'inflation s'enfonce plus que prévu en territoire négatif.

En janvier, l'augmentation des prix à la consommation a ralenti à 0,3%, pour toucher son rythme de hausse le plus faible le début des relevés en 1989, une évolution qui accroît le pouvoir d'achat des ménages à l'approche des élections législatives de mai.

Selon les minutes, les politiques monétaires divergentes de la BoE et de la Banque centrale européenne (BCE), cette dernière s'étant tout juste lancée dans un programme de rachats d'actifs obligataires alors que la première a paru récemment tout près d'une hausse des taux, risque de faire augmenter encore la livre par rapport à l'euro.

Egalement portée par le dynamisme de l'économie britannique, la devise affiche une hausse de 7,4% par rapport à la monnaie unique depuis le début de l'année après déjà une progression de près de 7% en 2014.

Comme la plupart des autres grandes monnaies, la livre est en repli (-5,8%) face au dollar depuis le début de l'année.

"Ceci (la hausse de la livre par rapport à l'euro) peut potentiellement prolonger la période pendant laquelle l'inflation reste sous l'objectif et accroître les risques de voir se renforcer les anticipations d'une inflation plus basse", lit-on dans le compte-rendu.

D'après la BoE, la hausse de la livre face à l'euro a été limitée par les incertitudes liées aux élections de mai, qui s'annoncent très serrées.

(Andy Bruce et David Milliken, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant