La BoE exploitera au maximum sa marge de manoeuvre face au Brexit

le
0
    LONDRES, 5 juillet (Reuters) - La Banque d'Angleterre 
exploitera au maximum sa marge de manoeuvre pour atténuer les 
conséquences du vote britannique en faveur d'une sortie de 
l'Union européenne et elle veillera à ce que ses mesures de 
soutien au crédit ne soient pas détournées par les banques pour 
augmenter la rémunération de leurs actionnaires, a déclaré mardi 
son gouverneur Mark Carney. 
    "Le Royaume-Uni est entré dans une période d'incertitude et 
d'ajustement économique important. Les efforts de la Banque 
d'Angleterre ne permettront pas immédiatement d'effacer 
complètement la volatilité économique et financière que l'on 
peut attendre durant cet ajustement", a dit Mark Carney. 
    Il s'est néanmoins montré rassurant sur la solidité du 
système financier britannique. 
    "Le coeur de ce système est très solide, nous pourrions 
observer de la volatilité, nous pourrions voir les choses 
beaucoup bouger, mais le système sera présent pour qui veut 
acheter une maison ou pour un entrepreneur avec un projet 
viable", a-t-il dit. 
    La Banque d'Angleterre a annoncé mardi des mesures pour 
inciter les banques britanniques à continuer à distribuer du 
crédit.   
    Mark Carney a cependant estimé que, même avec 
l'affaiblissement de la livre consécutif à la victoire du 
Brexit, l'économie britannique était confrontée à la perspective 
d'un ralentissement notable. 
    Le gouverneur de la BoE a jugé que "les marchés font leur 
travail, ils s'adaptent à ce changement" que constitue une 
future sortie de la Grande-Bretagne de l'UE. 
 
 (Kate Holton, Sarah Young et Michael Holden; Bertrand Boucey 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant