La BoE avertit sur une sortie de l'UE, statu quo sur les taux

le
1
    LONDRES, 14 avril (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE), 
qui n'a pas modifié son taux d'intervention jeudi, a averti 
qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne créerait une 
phase d'incertitude prolongée et affecterait probablement 
l'économie britannique à court terme, selon le compte-rendu de 
la dernière réunion de la banque.  
    Il s'agit de l'avertissement le plus clair émis jusqu'à 
présent par la banque centrale, deux jours après que le Fonds 
monétaire international a dit que l'économie mondiale pourrait 
souffrir d'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'UE. 
    "Un tel vote pourrait déboucher sur une période prolongée 
d'incertitude sur les perspectives économiques, y compris sur 
les perspectives de croissance des exportations", dit le comité 
de politique monétaire dans les "minutes" de sa réunion. 
    "Cette incertitude serait susceptible de peser sur la 
demande à court terme (... et) d'avoir un impact significatif 
sur la valeur des actifs, en particulier le taux de change."  
    "Cela pourrait mener à une certain affaiblissement de la 
croissance au premier semestre 2016," poursuit-il. 
    Le taux d'intervention de la BoE reste fixé à 0,5%, niveau 
dont il n'a plus bougé depuis mars 2009. La prolongation du 
statu quo, largement anticipée par les marchés, a été votée à 
l'unanimité pour le troisième mois d'affilée.  
    Les économistes interrogés par Reuters prévoient un premier 
relèvement du taux directeur au premier trimestre de l'an 
prochain. 
     
 
 (Andy Bruce et David Milliken, Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KRIST17 il y a 9 mois

    il devrait y avoir des études mais fiables des conséquences réelles, et ceux pour les deux partie ANG et EUcar si il faut les ANG nous coutent plus qu'ils ne raportent et donc se serai bénéfique pour nous de les voir partir, dans le styles de réciprocité pourquoi il n'y a pas un référendum en EU pour savoir si on souhaite conserver l'ANG dans l'EU....