La BNS laisse ses taux inchangés, le franc monte

le
0
STATU QUO DE LA BANQUE NATIONALE SUISSE
STATU QUO DE LA BANQUE NATIONALE SUISSE

ZURICH (Reuters) - La Banque nationale suisse (BNS) a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi, ce qui se traduit par une vive hausse du franc suisse en dépit des déclarations de l'institut d'émission disant qu'il restera actif sur le marché des changes pour affaiblir une monnaie qualifiée de "nettement surévaluée".

Comme prévu par les économistes, la BNS a maintenu à -0,75% son taux de dépôt, sa fourchette cible pour le taux Libor à trois mois allant toujours de -1,25% et -0,25%.

Ces deux taux avaient été abaissés le 15 janvier, jour où la BNS avait également annoncé l'abandon du cours plancher du franc suisse de 1,20 pour un euro, décision qui s'est traduite par une envolée de la devise helvétique.

Vers 10h20, l'euro recule de 0,58% à face au franc suisse, à 1,0563 franc pour un euro. Depuis le début de l'année, la devise suisse est en hausse de près de 14% contre l'euro après un gain de plus de 2% en 2014.

Contre le dollar, le franc suisse n'affiche qu'une progression de 0,5% depuis le début de l'année, après -10% en 2014.

La BNS souligne qu'elle continuera de prendre en compte la vigueur du franc et ses effets potentiels sur l'inflation et les développements économiques du pays dans la définition de sa politique monétaire.

"Aussi interviendra-t-elle au besoin sur ce marché en vue d'influer sur les conditions monétaires", explique la banque centrale.

Mercredi, la banque centrale suédoise a surpris les intervenants de marché en enfonçant son taux d'intervention encore davantage en territoire négatif pour éloigner la menace déflationniste et limiter la hausse de la couronne face à l'euro.

Avec la Suisse et la Suède, le Danemark figure également parmi les pays à avoir actuellement des taux directeurs négatifs.

(Katharine Bart et Alice Baghdjian, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant