La BNS intervient toujours au vu des réserves de change

le
0
AU VU DES RÉSERVES DE CHANGE, LA BANQUE NATIONALE SUISSE CONTINUE D'INTERVENIR
AU VU DES RÉSERVES DE CHANGE, LA BANQUE NATIONALE SUISSE CONTINUE D'INTERVENIR

ZURICH (Reuters) - Les réserves de change de la Suisse n'ont jamais été aussi élevées, au vu des données de janvier, ce qui laisse penser que la Banque nationale suisse (BNS) continue d'intervenir sur le marché pour faire baisser le franc.

Selon Ralf Wiedenmann, directeur des études économiques de Vontobel Asset Management, les interventions de la BNS approchent les deux milliards de francs (1,9 milliard d'euros) par jour.

Un porte-parole de la BNS s'est refusé à tout commentaire quant à d'éventuelles interventions.

Les données publiées vendredi sont les premières depuis que la BNS a décidé le 15 janvier de désarrimer le franc suisse de l'euro, renonçant ainsi à défendre une parité de 1,20 entre les deux monnaies.

La BNS avait dit par la suite que défendre envers et contre tout cette parité aurait coûté 100 milliards de francs (95 milliards d'euros) sur le seul mois de janvier.

La banque centrale précise qu'elle détenait 498,398 milliards de francs (472,38 milliards d'euros) en devises à la fin janvier contre 495,130 milliards, précédent record et l'équivalent des trois quarts du produit intérieur brut (PIB), fin décembre.

Compte tenu de la flambée du franc suisse depuis l'abandon de la parité de 1,20, les réserves auraient dû être bien moins élevées. Le fait qu'elles aient encore augmenté suggère que la BNS a poursuivi ses interventions.

Selon les calculs de Ralf Wiedenmann, en supposant que l'appréciation du franc a abaissé la valeur relative des réserves de change de 10,9% à fin janvier, ces interventions ont représenté environ 57 milliards de francs le mois dernier.

L'hebdomadaire Schweiz am Sonntag écrivait le week-end dernier que la BNS visait officieusement une parité de 1,05 à 1,10 franc pour un euro. La BNS n'avait fait aucun commentaire.

(Katharina Bart et Maria Sheahan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant