La BNF préfère Microsoft à Google

le
0
Le géant informatique américain va indexer sur son moteur de recherche Bing les ?uvres de la bibliothèque en ligne Gallica. Quelque 1,2 million de documents seront accessibles dès l'an prochain.

Une page de l'histoire numérique de la BNF se tourne. Aux côtés de Steve Ballmer, PDG de Microsoft, le président de la Bibliothèque nationale de France (BNF), Bruno Racine a signé jeudi un partenariat avec le géant américain. Pour la première fois, la plus grande bibliothèque de France autorise un groupe privé, Microsoft, à indexer les œuvres libres de droits de sa bibliothèque numérique, Gallica, sur son moteur de recherche, Bing.

Les internautes pourront consulter ces œuvres gratuitement. Cet accord prendra effet dès le lancement de Bing en France, début 2011. «C'est une étape décisive dans la concrétisation de notre vision de la recherche sur Internet: la collaboration avec les institutions et partenaires français dans le respect de leur identité, de la propriété intellectuelle et du développement de la société de la connaissance», a déclaré Steve Ballmer.

Gallica compte plus de 1,25 million de documents numérisés, dont 785.000 journaux et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant