La Birmanie signe un cessez-le-feu avec huit groupes armés

le
0

NAYPYITAW, 15 octobre (Reuters) - Les autorités birmanes ont signé jeudi un accord de cessez-le-feu avec huit groupes armés issus de minorités ethniques, au terme de deux ans de négociations. Sept des 15 mouvements invités à le ratifier ont toutefois refusé en raison notamment de la méfiance à l'égard du gouvernement dans lequel l'armée reste omniprésente, malgré la dissolution de la junte militaire, il y a quatre ans. Le président Thein Sein, qui avait fait de ce cessez-le-feu l'une des priorités de son administration à son arrivée aux affaires, en 2011, tenait à ce qu'il soit signé avant les élections législatives du 8 novembre. "L'accord de cessez-le-feu national est un cadeau historique de notre part aux générations futures", a-t-il déclaré lors de la cérémonie de signature. Parmi les signataires, figurent notamment l'Union nationale karen (KNU), doyen des groupes armés birmans, qui a pris les armes il y a près de 70 ans. (Antoni Slodkowski, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant