La Birmanie confiante dans son caoutchouc

le
0

Commodesk - Les producteurs birmans de caoutchouc s'attendent à une hausse des exportations en 2013, en raison des nombreux contacts noués en Asie du Sud-Est avant même la levée en novembre 2012 de l'embargo international frappant le pays.

L'association birmane des planteurs et producteurs de caoutchouc (MRPPA) évalue les perspectives de ventes en 2013 à 150.000 tonnes, soit 58% de plus qu'en 2012.

Dépendante des acheteurs chinois en 2011-2012, les producteurs birmans de caoutchouc ont depuis trouvé des clients au Vietnam, en Corée du Sud et à Singapour.

90% du caoutchouc de Birmanie provient de petites exploitations de moins de dix hectares, et le pays vend jusqu'ici son caoutchouc brut 12% moins cher que celui de Thaïlande ou du Laos, du fait de problèmes de qualité. D'où l'intérêt des producteurs à comparer leurs modes de production à ceux de leurs concurrents régionaux.

La Birmanie compte 182.000 hectares de plantations d'hévéas d'après le ministère de l'Agriculture. C'est le 7e producteur en Asie, derrière la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, l'Indonésie, le Bangladesh et les Philippines, d'après l'association internationale de recherche sur le caoutchouc, IRRDB.

La production de caoutchouc industriel au Myanmar est contrôlée par des entreprises publiques, axées sur la fabrication de pneus et de chambres à air.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant