La bière est-elle vraiment conseillée après un match ?

le
0
La bière est-elle vraiment conseillée après un match ?
La bière est-elle vraiment conseillée après un match ?

Avaler une mousse après une partie, gagnée ou perdue, est une habitude chez les footballeurs. Pour certains, c'est presque même une obligation. Ça tombe bien : elle serait bonne pour la récupération. Vraiment ? Retour, à regret, sur une idée reçue totalement fausse.

"La bière est plus complète que tout autre supplément d'énergie. Cette boisson a des effets positifs, en raison de la quantité moindre de sucre et de la présence plus importante de magnésium, de phosphore, de calcium et de vitamine B. Mais il faut que cela soit limité à une petite quantité." En février dernier, durant le Congrès " Beer Attraction", Luca Gatteschi, médecin de la sélection italienne, sous-entend que Thiago Motta et Gianluigi Buffon auront le droit à leur petite mousse après chaque rencontre du championnat d'Europe. Pour lui, c'est très clair : la bière représente un réel outil de récupération physique. Un avis qui ne surprend pas franchement la majorité des joueurs du dimanche, habitués à se jeter quelques godets après le match – marqué par les tacles à hauteur de genoux, un raté à deux mètres des cages " à cause des rebonds de ce terrain pourri" ou par cette frappe lumineuse du numéro 10 gaucher qui ne défend pas. Ceux-là même qui sont allés au bout des propos de Gatteshi relayés par la Gazzetta dello Sport et qui ont fait mine d'oublier la dernière ligne. Bref, la bière est bonne et les deux litres de succulente Kro ou de délicieuse 33 Export seraient quasiment indispensables pour l'organisme après l'effort. On le savait et c'est confirmé de source sûre.

Un monde qui s'effondre


Sauf que ce n'est malheureusement qu'une idée reçue. Ni plus, ni moins. Et bien qu'on le regrette amèrement, il faut avouer que Luca Gatteschi se foire dans les grandes largeurs. "La culture des bienfaits de la bière pour la récupération du footballeur, et du sportif en général, est un imaginaire qui reste ancré dans les têtes. On dit que c'est bon, que ça détend le muscle… C'est tout simplement faux", commence Jean-Jacques Menuet, médecin du sport et briseur de fantasmes. Pour ceux qui préfèrent toujours se raccrocher comme ils peuvent au discours de l'Italien, Thomas Rozé, kinésithérapeute du sport, diplômé du D. Nutrition, Micronutrition, Exercice, Santé et auteur d'un mémoire sur le sujet, fait couler les larmes : "Non mais Gatteshi, il délire. Il délire !…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant