La belle affaire des Bleus

le
0
La belle affaire des Bleus
La belle affaire des Bleus

Après avoir mal débuté son Euro par une défaite face à l'Allemagne, l'équipe de France s'est remise dans le bon sens en enchaînant une troisième victoire consécutive, ce dimanche face à l'Ukraine (77-71) lors du championnat d'Europe qui se dispute en Slovénie. En s'imposant face à l'ancien leader du groupe, les Bleus prennent la tête et réalisent une excellente opération comptable en prenant ces deux points qui compteront vraisemblablement pour le deuxième tour. Mieux, la troisième défaite de l'Allemagne face à la Grande-Bretagne (81-74) pourrait permettre aux Bleus de débuter la deuxième phase sans aucun dommage en cas de non qualification des Allemands. Pour se retrouver en aussi boinne situation, les hommes de Vincent Collet ont dû lutter face à une équipe ukrainienne en totale réussite (13/26 à 3 points) à l'image de son meneur Eugene Jeter (20 points) en feu en début de match.

Parker sonne la révolte

Souvent battus défensivement, les Bleus ont rectifié le tir après notamment un coup de gueule de Vincent Collet contre Mickaël Gelabale lors d'un temps mort. Une remise au point qui a eu le mérite de réveiller les Français dans le dernier quart-temps. Tony Parker (28 points) a notamment pris les choses en main pour permettre aux vice-champions d'Europe de passer devant et de s'assurer une fin de match confortable. « L'Ukraine est une grosse équipe, ils l'ont prouvé depuis le début du tournoi. Ils sont adroits et à l'intérieur, on a lutté, analyse le meneur sur Canal+ Sport. On a bien défendu. Mickaël Gelable et « Flo » (NDLR : Florent Pietrus) ont été très importants dans le dernier quart-temps. Jeter était chaud au début du match mais le plus important, c'est le quatrième quart-temps. Maintenant, les vrais matchs vont commencer. » Les Bleus doivent désormais finir le travail face à la Belgique lundi (21h) avant de se présenter en deuxième phase.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant