La Belgique muette devant l'organisation galloise

le
0
La Belgique muette devant l'organisation galloise
La Belgique muette devant l'organisation galloise

La Belgique avait bien commencé, mais elle s'est laissée surprendre puis endormir par un Pays de Galles dont l'organisation ultra-défensive rappelle la Grèce version 2004. Saint-Denis est loin pour les Diables Rouges

Pays de Galles 1-0 Belgique

But : Gareth Bale (25e) pour le Pays de Galles

Gareth Bale premier gallois à inscrire cinq buts en une seule phase de qualifications, le Pays de Galles à un cheveu de se qualifier pour son premier EURO depuis 1976 ou la première défaite des Belges en éliminatoires sous l'ère Wilmots Les événements historiques se sont succédés ce vendredi dans l'antre bouillante de Cardiff. Et si tout se sera finalement joué sur une erreur, les hommes de Chris Coleman s'en foutent : ils prennent trois points d'avance sur la Belgique et confortent leur première place dans le groupe B, la France s'approche.

Les cadeaux belges


Dans ce choc de tête, le ton est donné après 44 secondes : Hazard fait bloc devant Bale qui vole au sol. Prompts au pressing, les Gallois sont par contre imprécis les rares fois où ils piquent le ballon aux Belges. Dans le milieu du terrain, Nainggolan commence sur les mêmes bases que contre la France : du mouvement, de l'infiltration et de l'intensité. De son côté, Hazard est sifflé à chaque touche de balle par crainte, probablement. Bale, son rival du jour, montre qu'il est par contre fort apprécié au Cardiff Stadium : petit pont sur Vertonghen puis transversale sublime pour Taylor qui rate son contrôle, quand on est habitué à servir CR7 ou James, ça fait mal à voir Les deux Diables de la saison, De Bruyne et Hazard, tentent de combiner en finesse, mais c'est les non moins discrets Mertens et Nainggolan qui s'organisent pour se procurer une jolie occasion qui termine par un boulet de canon du Romain. Les Belges sont séduisants, ils enferment leurs hôtes dans leur camp alors qu'on ne joue que depuis 12 minutes, mais le mur gallois sait exploser sur phase arrêtée. Alors que les Belges semblent avoir écarté le danger via Lombaerts, Nainggolan remet incroyablement de la tête en retrait en plein sur la poitrine de Bale, qui contrôle parfaitement et trompe Courtois de près. C'est le scénario parfait pour des Gallois qui se recroquevillent dans leur rectangle d'où il semble interdit d'être moins de neuf En défense, les Belges offrent d'autres cadeaux à Ramsey – que Courtois contre – et au maladroit Robson-Kanu qui loupe le but à trois mètres. Les locaux rentrent aux vestiaire en pleine confiance tant ils peuvent compter sur un Gareth Bale génial, en deux mots bien loin de son niveau madrilène.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant