La Belgique facile, le Portugal en patron

le
0
La Belgique facile, le Portugal en patron
La Belgique facile, le Portugal en patron

La Belgique réalise le carton de ce week-end international en battant l'Estonie avec sept buts d'écart. Le Portugal s'est fait peur mais a fini par s'imposer contre la Lettonie alors que la Grèce n'a rien lâché pour arracher un point contre la Bosnie. 16 buts en trois matchs, il va falloir s'échauffer avant le retour de la Ligue 1.

GROUPE B

Portugal 4-1 Lettonie

Buts : Ronaldo (28e sp, 85e), Carvalho (70e), Alves (92e) pour le Portugal // Zjuzins (67e) pour la Lettonie

La Lettonie a fait le voyage au Portugal avec le peu d'armes qu'elle a. Une défense et de l'espoir. Ca ne suffit pas face au champion d'Europe. Les Baltes bétonnent, se contentant d'attendre les Portugais. Une tactique bancale qui tient la route tant bien que mal jusqu'à la demi-heure de jeu. C'est le moment choisi par Freimanis pour tout foutre en l'air. Le latéral droit ne maitrise pas un tacle sur Nani dans la surface de réparation et concède le penalty. Cristiano Ronaldo ne laisse pas passer l'offrande et ouvre le score. En deuxième mi-temps, le gardien du FC Zurich prend sa revanche sur le ballon d'or. Nouveau penalty, mais grâce au poteau, les Lettons ne restent qu'à un but derrière. La Seleçcao manque toutefois d'imagination pour développer un jeu plus efficace.

Bien au-dessus techniquement, ils ne réussissent pas à trouver le moyen de se mettre en sécurité. Et le payent cash. Zjuzins remet les deux équipes à égalité à 20 minutes du terme. Le joueur entré en jeu profite d'un ballon qui traine dans la surface de réparation pour fusiller Rui Patricio. Un but qui fâche le Portugal. En patrons, ils vont faire le boulot. A 20 minutes de la fin, Quaresma trouve Carvalho qui, de la tête, remet les siens dans le bon sens. L'entrée du joueur de Besiktas fait beaucoup de bien. Son activité sur le côté droit crée les décalages. En fin de match, un de ses centres trouve CR7 pour l'assurance tranquillité des cinq dernières minutes. Dans le temps additionnel, Alves vient mettre sa pierre à l'édifice d'une victoire qui a mis du temps à se construire.


GROUPE H

Belgique 8-1 Estonie


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant