La Belgique contraint de nouveau Engie à abaisser ses prévisions

le , mis à jour à 10:12
1
ENGIE REVOIT À LA BAISSE SA PRÉVISION DE RÉSULTAT NET POUR 2015
ENGIE REVOIT À LA BAISSE SA PRÉVISION DE RÉSULTAT NET POUR 2015

PARIS (Reuters) - Engie a annoncé jeudi un nouvel ajustement à la baisse de ses prévisions pour 2015 en raison de l'indisponibilité plus longue que prévu de deux réacteurs nucléaires en Belgique.

Electrabel, la filiale belge de l'énergéticien français, a fait savoir que les centrales nucléaires Doel 3 et Tihange 2, arrêtées depuis le 26 mars 2014 pour des tests de sûreté liés à des microfissures et qui devaient redémarrer le 1er novembre 2015, seraient indisponibles jusqu'au 1er janvier 2016.

"L'Agence fédérale de contrôle nucléaire a confirmé que l'analyse des deux dossiers de sûreté remis par Electrabel était actuellement toujours en cours (...) [et] n'a pas précisé quand ce travail d'analyse serait terminé", a ajouté la société dans un communiqué.

L'impact du non fonctionnement des deux centrales sur le résultat net récurrent part du groupe d'Engie (ex GDF Suez) est estimé à environ 40 millions d'euros par mois en moyenne.

Le groupe table donc désormais pour 2015 sur un résultat net récurrent compris entre 2,75 et 3,05 milliards d'euros contre une prévision de 2,85 à 3,15 milliards précédemment.

Cet objectif repose sur une estimation de résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 11,45 à 12,05 milliards d'euros (contre 11,55 à 12,15 milliards précédemment) et de résultat opérationnel courant de 6,55 à 7,15 milliards (contre 6,65 à 7,25 milliards).

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient jusqu'ici en moyenne un Ebitda annuel de 11,6 milliards d'euros.

A 9h55, l'action Engie gagne 0,14% à 14,46 euros pendant que le CAC 40 progresse de 1,55%. Sur fond de chute des prix de l'électricité, du pétrole et du gaz, la valeur recule de 26% environ depuis le début de l'année.

Engie avait déjà dû réviser à la baisse ses prévisions annuelles en mai en raison, déjà, d'une prolongation de l'indisponibilité de Doel 3 et Tihange 2 du 1er juillet au 1er novembre.

Le groupe a cependant annoncé en août un accord pour prolonger de dix ans deux autres réacteurs belges, Doel 1 et Doel 2.

(Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titresyl le jeudi 1 oct 2015 à 09:35

    chouette !! le cac va encore monté