La BdF abaisse sa prévision de croissance du 2e trimestre à 0,2%

le
1
LA BdF RÉVISE À LA BAISSE SA PRÉVISION DE CROISSANCE AU 2E TRIMESTRE
LA BdF RÉVISE À LA BAISSE SA PRÉVISION DE CROISSANCE AU 2E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - La Banque de France a abaissé de 0,1 point à +0,2% sa prévision de croissance de l'économie française au deuxième trimestre 2016, dans sa deuxième estimation fondée sur son enquête mensuelle de conjoncture pour mai publiée mercredi.

La prévision de la banque centrale française pour le trimestre en cours se situe en deçà de celle de l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée en mars, qui s'établissait à 0,4%.

Ces chiffres marquent une décélération par rapport à la progression du produit intérieur brut (PIB) de la France au premier trimestre, revue en hausse à +0,6% (contre 0,5% initialement) la semaine dernière par l'Institut national de la statistique.

L'enquête de la Banque de France pour le mois de mai met en évidence un recul de deux points de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 97, une hausse de deux points de celui du secteur des services, à 98 et une stabilité de celui du bâtiment, à 97.

Dans l'industrie, les chefs d'entreprise interrogés évoquent une poursuite de la progression de la production industrielle au mois de mai, en particulier dans le secteur des équipements. La production s'inscrit en revanche en recul dans l'automobile et la chimie.

Selon leurs témoignages, les livraisons et les carnets de commandes sont bien orientés mais les prix des produits finis sont en léger recul. Le taux d'utilisation des capacités de production remonte légèrement, à 78,5% contre 78,0% en avril.

Les chefs d'entreprise du secteur de l'industrie s'attendent à une légère baisse de la production en juin.

En ce qui concerne les services, l'activité a fortement progressé en mai - malgré un recul dans l'hébergement-restauration et les services de transports - et elle devrait continuer à augmenter en juin.

Dans le bâtiment, l'activité a rebondi le mois dernier, à la fois dans le gros oeuvre et le second oeuvre, tandis que les carnets de commandes ont continué de se garnir, mais les chefs d'entreprise du secteur tablent sur une légère baisse de l'activité en juin.

(Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9941825 il y a 6 mois

    ça va mieux -----a dit et redit le Président