La BCE veut rassurer les marchés

le
0
La gardienne de l'euro va continuer à soutenir les banques. Elle va également poursuivre ses rachats d'obligations d'Etat pour éviter que la crise ne se propage.

La Banque centrale européenne va continuer de soutenir la zone euro, sans répondre pour autant aux attentes excessives des marchés. Le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, a annoncé ce jeudi que le rachat de dettes publiques «se poursuit». Sans préciser le montant de ces opérations. Depuis la crise grecque au printemps, la BCE intervient sur les marchés des obligations d'Etats en difficultés (Grèce, Irlande, Portugal) afin d'éviter que la crise ne se propage via une envolée des taux d'intérêt.

En continuant d'aider les banques, «la BCE montre qu'elle reste extrêmement vigilante sur les conséquences pour les banques du stress actuel sur les marchés obligataires», commente Pierre-Olivier Beffy chef économiste chez Exane BNP Paribas, dans une note intitulée «Pas de révolution mais un pragmatisme affiché».

Les marchés avaient anticipé une forte hausse de ces rachats. Certains médias anglo-saxons ont évoqué des montants allant jusqu'à 1.000 milliards d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant