La BCE va revoir son accord de confidentialité avec les banques

le
0

FRANCFORT, 16 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) va modifier l'accord de confidentialité conclu avec les banques soumises à ses tests de résistance, des institutions financières allemandes l'ayant jugé incompatible avec la réglementation nationale qui les oblige à publier les informations susceptibles d'affecter leur cours de Bourse. Plusieurs banques allemandes ont refusé de signer cet accord de confidentialité, qui les engageait à garder le silence sur les réunions prévues ce mois-ci avec la BCE sur les résultats des "stress tests", qui ne seront publiés que fin octobre. Dans une lettre aux responsables de la division réglementaire de la BCE, le Comité de l'industrie bancaire allemande, une fédération qui représente plusieurs milliers d'établissements, a souligné les "risques importants" liés aux exigences de la banque centrale. La BCE a déclaré à Reuters qu'elle prévoyait de modifier l'accord de confidentialité. "Nous coopérons étroitement avec les banques et dans ce cadre, nous répondrons aux réactions suscitées par l'accord de non-publication, sous la forme d'une version révisée qui sera communiquée aux banques dans les prochains jours", a déclaré un porte-parole. Les tests de résistance réalisés par les BCE concernent environ 130 des principales banques de la zone euro et visent à jauger leur capacité à résister à des crises éventuelles avant que l'institution de Francfort endosse début novembre la responsabilité de la supervision du secteur. (John O'Donnell,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant