La BCE réorganise son directoire pour remplir sa nouvelle mission

le
0

Entre la politique monétaire et le contrôle des banques, il y aura une muraille de Chine? et quelques passerelles.

L'objectif est simplissime: «il ne doit plus y avoir aucun doute sur les banques européennes», a expliqué lundi Vitor Constancio, le vice-président la Banque centrale européenne (BCE), en présentant à la presse le programme qui se met en place pour le contrôle prudentiel des banques commerciales, effectif à partir de novembre 2014. La BCE a d'ores et déjà collecté des données auprès des 128 établissements européens qui représentent 85 % de tous les actifs bancaires du secteur. Elle arrêtera définitivement sa méthodologie d'ici à fin mars pour juger de la qualité des actifs bancaires et des tests de résistance qui se feront dans la foulée, a précisé de son côté Danièle Nouy. Cette Française préside depuis décembre le nouveau Comité de supervision bancaire (SSM).

Pour la politique monétaire, l'organisation reste inchangée, avec son président M...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant