La BCE réexaminera sa politique en décembre, prête à agir-Draghi

le
0

* Draghi dit que la BCE est disposée à et capable d'agir si besoin * Le Conseil réexaminera sa politique monétaire en décembre * La BCE aura de nouvelles prévisions d'inflation de ses bureaux * L'inflation en zone euro est nettement inférieure à l'objectif * (Actualisé avec citations de Draghi sur rachat d'actifs, contexte) FRANCFORT, 3 novembre (Reuters) - Les responsables de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) réexamineront, lors de leur réunion du 3 décembre, le degré de soutien monétaire qu'ils ont mis en place et restent disposés à agir et capables de le faire si nécessaire, a dit mardi le président de la BCE, Mario Draghi. Les prix à la consommation dans les 19 pays de la zone euro ont baissé de 0,1% en septembre, bien loin de l'objectif affiché par la BCE, à savoir une inflation légèrement inférieure à 2%, ce qui a déclenché des appels à un renforcement du programme de rachats d'actifs, actuellement de 60 milliards d'euros par mois. Mario Draghi a noté mardi à Francfort la bonne résistance de la demande intérieure en zone euro, tout en soulignant que les inquiétudes concernant les perspectives de croissance sur les marchés émergents créaient "des risques baissiers pour les perspectives de croissance et d'inflation". "Dans ce contexte le degré d'assouplissement de la politique monétaire devra être réexaminé à la prochaine réunion de décembre du Conseil des gouverneurs", a-t-il dit à l'ouverture des journées culturelles de la banque centrale à Francfort. "Le Conseil des gouverneurs est disposé et capable d'agir en utilisant tous les instruments disponibles dans le respect de son mandat si cela est nécessaire pour maintenir un niveau de soutien monétaire approprié", a précisé le président de la BCE. Il a ajouté que les rachats d'actifs fonctionnaient bien. "Ces achats d'actifs se déroulent sans heurts et continuent à avoir un impact favorable sur les coûts et sur la disponibilité du crédit aux entreprises et aux ménages." A sa réunion du 22 octobre, la BCE a laissé ses taux et son programme d'achats d'actifs inchangés, mais Mario Draghi avait déjà promis que l'institution débattrait en décembre de l'opportunité de renforcer son soutien. ID:nL8N12M488 Le président de la BCE a jugé le mois dernier que le Conseil des gouverneurs des 19 pays de la zone euro serait en meilleur position pour prendre une décision une fois qu'il aurait les dernières prévisions d'inflation de ses équipes, en décembre. (Paul Carrel, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant