La BCE redonne de l'espoir aux marchés

le
1

(AOF) - Les marchés parisiens ont nettement rebondi aujourd’hui, soutenus par la possibilité d’un nouveau soutien de la Banque centrale européenne dès le mois de mars. Le CAC 40 a donc gagné 1,97% à 4 206,4 points et l’EuroStoxx a progressé de 2,13% à 2 943,92 points. A Wall Street aussi, les déclarations de Mario Draghi, gouverneur de la BCE, ont tiré la tendance : vers 17h30, le Dow Jones s’adjugeait 1,16%.

Mario Draghi a donc rassuré en annonçant que la BCE réviserait sa politique monétaire lors la prochaine réunion du comité, en mars, suggérant que de nouvelles mesures de soutien pourraient être prises à cette occasion. Des analystes anticipent une nouvelle baisse du taux de dépôt ou un élargissement du programme de rachats d'actifs. Le gouverneur de la BCE a d'ores et déjà précisé que les taux d'intérêt resteraient à leur niveau actuel, voire encore plus bas, pendant encore longtemps.

L'institution pourrait en effet être amenée à intervenir alors que les prévisions d'inflation pour 2016 sont désormais bien inférieures à celle de décembre dernier, en raison de la récente chute des cours du pétrole. En décembre, les économistes de la BCE anticipaient un baril au cours moyen de 52,20 dollars en 2016 ; le Brent comme le WTI évolue sous les 30 dollars depuis mi-janvier. Mario Draghi s'est même montré particulièrement prudent, estimant que les taux d'inflation resteraient très bas, voire négatifs, au cours des prochains mois et ne commenceraient à remonter que tardivement cette année.

Suite aux déclarations de Mario Draghi, l'euro a logiquement baissé. En milieu d'après-midi, il perdait 0,7% à 1,0816 dollar, soutenant les indices actions. Ces derniers ont également profité de la légère remontée des cours du pétrole qui a permis aux valeurs liées aux matières premières de signer de fortes hausses. Ainsi, ArcelorMittal a gagné 10,34% et Technip a progressé de 7,86%.

Les autres évolutions importantes au sein de la cote parisienne s'expliquent par des actualités en provenance des entreprises. Ainsi, bioMérieux (+6,61%) et Rémy Cointreau (+4,24%) ont été particulièrement recherchés après leurs ventes annuelles.

En revanche, AccorHotels (-2,24%) a signé la plus forte baisse du CAC 40, pénalisé par une dégradation de la recommandation de Barclays, de surpondérer à souspondérer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 il y a 11 mois

    Quiconque aura suivi la séance a bien noté que c'est le rebond du pétrole qui a retourné WS, et non le Mario !