La BCE prête à des mesures non conventionnelles en cas de Grexit

le , mis à jour à 10:16
1

TALLINN, 9 juillet (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est prête à prendre des mesures monétaires non conventionnelles dans le cas où la Grèce quitterait la zone euro, a déclaré Ardo Hansson, l'un des membres du Conseil des gouverneurs. "Nous sommes de plus en plus obligés de prendre en compte cette éventualité car la probabilité d'une telle hypothèse s'est malheureusement développée avec le temps", dit le gouverneur de la banque centrale estonienne, dans un entretien publié jeudi par le quotidien local Postimees. "Nous pouvons employer une vaste gamme de mesures de politique monétaire non conventionnelle, en étroite coopération avec d'autres banques centrales; nous sommes prêts à mobiliser ces capacités si nécessaire." Ardo Hansson ajoute qu'un "Grexit" n'est pas souhaitable mais que ce serait une erreur de vouloir l'éviter à tout prix, estimant qu'il ne fallait pas signer un chèque en blanc à la Grèce car cela reviendrait à saper les fondations de la monnaie unique. (David Mardiste, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le jeudi 9 juil 2015 à 11:36

    Bravo la Finlande, pays sain géré avec sérieux. Si l'euro garde la Finlande et expulse la Grèce alors il démontrera q'il sait gérer et respirer à travers les convulsion sde l'époque. Figé, il se condamne à l'explosion un jour.

Partenaires Taux