La BCE prête à des achats d'actifs en fonction de l'inflation

le
1

FRANCFORT, 7 août (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est prête à s'engager dans une politique d'achats d'actifs sur les marchés financiers si les anticipations d'inflation à moyen terme évoluent, a déclaré jeudi son président. L'inflation dans la zone euro est tombée à 0,4% sur un an en juin, son plus bas niveau depuis 2009, s'éloignant un peu plus de l'objectif de la BCE d'une hausse des prix inférieure à mais proche de 2%. Les dernières projections économiques de l'institution vont dans le sens d'une lente remontée du taux d'inflation, attendu à 1,5% au quatrième trimestre 2016. "Je ne peux que réaffirmer que le Conseil des gouverneurs est unanime dans son engagement à recourir à des mesures non-conventionnelles comme les achats d'ABS, comme le QE, si nos perspectives d'inflation à moyen terme devaient évoluer", a dit Mario Draghi lors de sa conférence de presse mensuelle après l'annonce d'un maintien des taux d'intérêt de la BCE. La décision de procéder à de tels achats d'actifs, connus sous l'appellation d'"assouplissement quantitatif" (quantitative easing en anglais, QE), pourrait être difficile à prendre pour le Conseil des gouverneurs de la BCE, certains de ses membres y étant fermement opposés. "Nous avons intensifié les travaux préparatoires en vue d'achats directs sur le marché des titres adossés à des actifs pour améliorer le fonctionnement du mécanisme de transmission de la politique monétaire", a précisé Mario Draghi. Voir aussi : Principaux extraits de la conférence de presse ID:nL6N0QD36F (Paul Carrel et Hugh Lawson; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pa69337 le jeudi 7 aout 2014 à 15:58

    Le paragraphe 5 dit l'exacte contraire du 4 ! Mais comment peut on ecrire un article pareil ?