La BCE pourrait décider le 4 mai la fin du billet de 500-source

le
0
    FRANCFORT, 26 avril (Reuters) - La Banque centrale 
européenne (BCE) devrait décider lors de la réunion du Conseil 
des gouverneurs du 4 mai l'abandon progressif du billet de 500 
euros, a-t-on appris mardi de source proche des discussions en 
cours au sein de l'institution sur le sujet, source potentielle 
de tension avec l'Allemagne. 
    Si la décision n'est pas encore tout à fait acquise, la BCE 
devrait opter pour une très longue période de transition, sans 
démonétiser brutalement le billet de 500 euros et sans obliger 
ses détenteurs à l'échanger, a expliqué une autre source 
directement informée. 
    La BCE étudie depuis plusieurs mois l'hypothèse de l'abandon 
du plus gros billet disponible dans la zone euro, accusé de 
faciliter le blanchiment d'argent et la préparation d'actes 
terroristes. 
    Mais le projet est contesté, notamment en Allemagne, où 
certains accusent la banque centrale de vouloir limiter les 
libertés individuelles en réduisant les liquidités en 
circulation.  
    La banque pourrait donc décider d'arrêter la production et 
la distribution du billet de 500 euros à partir de 2018 tout en 
continuant à l'échanger sans limite dans le temps, un choix 
comparable à celui qu'avait fait la Bundesbank allemande à 
partir de 2002, lorsque l'euro a progressivement remplacé le 
Deutsche Mark.  
    L'Allemagne est le pays le plus attaché à la coupure de 500 
euros, dont la valeur équivaut à celle du vieux billet de 1000 
marks, d'autant que les particuliers allemands restent de gros 
utilisateurs d'argent liquide, au détriment des paiements 
dématérialisés, par carte notamment.  
     
 
 (Frank Siebelt et Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux